Je suis vénère

je suis vénère

Bonjour et bienvenue sur mon nouvel article. Je vous préviens dès maintenant mais cet article n’est pas destiné à faire du bien mais plutôt à servir d’exutoire et de coup de gueule car je suis vénère !

Oui vraiment il y a des évènements qui vous transcendent intérieurement.  Récemment j’ai partagé dans un article mon plus beau voyage, un évènement qui m’a élevé spirituellement.  Par contre l’article d’aujourd’hui est un vrai coup de gueule !

Je suis vénère !

Ce soir j’ai appris qu’un enseignant du lycée de Conflans Sainte Honorine, en région parisienne, a été décapité par un jeune de 18 ans.  Le motif étant le blasphème envers le prophète Mahomet.

La stupéfaction, l’incompréhension et la colère m’envahissent.  Je suis consterné et sans voix … je n’arrive pas à comprendre cet acte de barbarie.  À ma connaissance, et je sais que cela peut faire bondir certains de mes amis, l’Islam ne prêche ni la violence ni l’appel à la vengeance.  Par contre l’Islam encourage à défendre sa légitimité en terme de croyance et de voie d’élévation spirituelle.  Mes amis musulmans sont toujours prêts à mettre en avant les vertus et les bienfaits de leur croyance, et c’est tout à leur honneur de rester fidèle à leur foi.  D’ailleurs que nous soyons musulmans ou d’autres confession, il n’existe de vertus universelles, que certains appellerons laïques, que par l’acceptation de toutes les vertus présentes au travers des divers continents et cultures.

Mais je suis vénère parce que la France est un pays laïque depuis 1905.  La laïcité implique que les sujets religieux ne peuvent faire l’objet de représailles judiciaires.  La morale religieuse est soumise à la loi républicaine qui garantie la liberté d’expression.  Bien évidemment cela n’empêche pas le droit de croire et pratiquer un culte, mais d’aucune manière celui-ci ne peut justifier des actes contraires à la loi.  Nul n’est au-dessus de la loi en France, il arrive même que certains de nos présidents se retrouvent déférés devant la justice un jour ou un autre.

La justice n’est pas une affaire individuelle

Le fait de se faire justice soit-même pour outrage ou blasphème n’existe pas dans le droit Français.  À moins de ne vouloir respecter les lois de la république, qui nous accueille et nous protège, le fait de se faire justice soi-même est juridiquement et pénalement sans aucun fondement juridique.  Se faire justice soi-même est donc répréhensible, sauf en cas de légitime défense pour se protéger lors d’une attaque physique et immédiate.

Ainsi un débat d’idées, qu’il soit philosophique ou religieux, ne peut en aucun cas conduire à un acte de vengeance physique.   La loi républicaine et Française a pour objectif de garantir la Liberté, l’Égalité et la Fraternité des citoyens et des personnes vivant en France. 

Voila donc pourquoi je suis vénère !

Je suis vénère parce qu’un jeune de 18 ans, sous couvert de sa religion, a décidé de faire justice lui-même en raison de blasphème et d’attaque à sa croyance.  C’est incroyable et inimaginable pour toute personne qui se reconnaît dans notre république laïque et sociale. 

infos et émotions

Qu’avons-nous « raté » pour que quelqu’un si jeune puisse penser que se faire justice est une option viable ?

Comment accepter qu’en France certains refusent les lois de la république et se permettent une vengeance aveugle contre le blasphème ?

Serait-il que nos institutions ne sont pas reconnus légitimes par certains de nos concitoyens.  Ils considèreraient donc que leur loi divine prime au-dessus de notre droit laïque et républicain ?  

Si c’est vraiment le cas, ne sommes nous pas dans de beaux draps ?  

Peut-être devrions nous s’interroger combien de temps cela peut encore durer.  

Pour l’instant nos concitoyens semblent encore faire confiance en notre représentation nationale, mais à force d’être ébranlée tiendra-t-elle encore longtemps ?

Je suis vénère parce que cet acte abominable nous rappelle qu’il est peut être dangereux d’exprimer notre pensée librement.  J’avais déjà connu cela dans certains pays soumis à des régimes totalitaires, et je ne pensais pas connaitre cela dans mon pays que l’on surnomme celui des droits de l’Homme.  

Je suis vénère parce que je ressent de plus en plus de privations qui nous sont demandé et de moins en moins d’actions de notre représentation publique pour garantir nos libertés fondamentales comme celles que nous perdons pour cause d’un virus malveillant par exemple.

Vénère mais lucide

Bon après un bon coup de gueule on se calme et l’on regarde devant soi.  

Qu’est ce que je peux faire personnellement par rapport à cet événement ?   

Cette colère qui m’habite dois-je la nourrir au risque qu’elle m’envahisse ?  

Ne serait ce pas plus judicieux que je m’en libère pour reprendre pleinement le contrôle de mon Corps, de mon Âme et de mon Esprit

Par la triangulation du Corps, de l’Âme et de l’Esprit je pourrai accéder à un niveau de conscience me permettant d’agir dans la sérénité des valeurs universelles et fraternelles qui nous unissent en tant qu’êtres libres et conscients.

Par des techniques de respiration, d’introspection et de méditation je peux m’élever au-dessus de l’obscurantisme politique et religieux.  C’est ainsi que je peux manifester mon libre arbitre et m’affranchir des dogmes et de la pensée unique auxquels je suis soumis.

En me connectant à nouveau à mon Moi profond, je redeviens libre pour reprendre mon chemin de vie unique et divin indépendamment des aléas que je peux rencontrer.

Respiration – Introspection – Méditation tel est le programme triangulaire d’activation de mon Être unique et divin.

Vénère et Libre

Le fait de se reconnecter à son Soi profond n’exclut pas de rester vénère.  Se reconnecter permet de chasser la dimension émotionnelle qui peut paralyser notre lucidité.  Ainsi nous pouvons affronter l’adversité en pleine conscience de nos capacités et potentialités.

Être vénère signifie de refuser catégoriquement l’acception des circonstances d’un évènement intolérable.  Par cela s’amorce un combat impitoyable pour préserver la liberté de parole et de pensée.  Car si la parole venait à être perdue, qu’en adviendrait-il de la pensée féconde qui nourrit nos esprit ?

Et vous ?

Vous arrive-t-il d’être vénère … et si c’est le cas comment faites-vous pour vous en sortir ?

Si vous avez apprécié cet article, je vous invite à laissez un commentaire et le partager autour de vous en cliquant sur les boutons de réseaux sociaux en dessous.

Zen et Relax

Merci de l’avoir lu jusque sa fin et je vous souhaite d’être :: Zen & Relax :: même lorsque vous êtes vénère  🙏

A très bientôt,

Eric BOUF

Crédits photos: Unsplash.com

Si vous avez aimez l'article, vous êtes libre de partager ! :)

1 réflexion sur « Je suis vénère »

  1. Salut Eric ! Oui, je suis d’accord avec toi. Pour moi aujourd’hui, les mots ne comptent plus. En fait, nous parlons trop et les mots ne sont plus utilisés à leur juste valeur.
    Du coup, plus rien n’a de sens. Ni démocratie ni dictature ni respect ni barbarie.
    Pour répondre à ta question, je pratique comme toi l’ancrage personnel et je projette dans la matrice énergétique le monde tel que je le souhaite…comme une prière en fait
    . Ironique 🤔!
    Merci pour ton article

Laisser un commentaire