Mon plus beau voyage

mon plus beau voyage

Bienvenue sur ce nouvel article dans lequel je vais vous raconter mon plus beau voyage parmi tous ceux que j’ai pu faire au cours de ma vie.

Avant de vous mettre sur le chemin de mes aventures, laissez moi vous expliquer ce qui m’a amené à traiter ce sujet.  En tant que bloggeur je participe à des forums au sein desquels j’échange sur les thèmes, les méthodes d’écritures et les blogs en général.  C’est ainsi que j’ai décidé de participer à l’événement inter-blogueurs “ le voyage qui a changé ma vie ” du blog d’une famille expatriée au Québec : Stalimapics. J’apprécie beaucoup ce blog et en fait mon article préféré est Le jour J : celui où nous avons tout quitté pour changer de vie.

Mon plus beau voyage

Pour raconter mon plus beau voyage, il va falloir que je vous explique pourquoi j’ai choisi celui-ci en particulier.  Il est donc nécéssaire de vous parler au préalable d’autres destinations qui m’ont été marquantes avant de terminer par celle qui a changé ma vie.

Mais avant tout, voici une citation qui résume parfaitement le regard et la philosophie que je porte au voyage.

“Une destination n’est jamais un lieu, mais une nouvelle façon de voir les choses”

Henri Miller

Tout a commencé en 1979

À 14 ans nous vivions avec mes parents et mes trois frères et soeurs en Franche-comté et j’apprends que nous partons vivre au Brésil.  Mon père bénéficiant d’une promotion professionnelle se voit offrir un poste à Sao Paulo.  Le temps d’organiser le départ et quelques mois plus tard un douanier nous accueille avec un sourire magnifique. Il nous dit « Bemvindos no Brasil, o pais mais maravilhoso do mundo ! »  (bienvenue au Brésil, le pays le plus merveilleux du monde !)

voyage beau

Quelle aventure pour un jeune adolescent qui va découvrir un peuple chaleureux, convivial, plein d’énergie et de joie.  Entre le futebol, la samba, le soleil et la découverte de cette culture incroyable, mon âme d’adolescent était bouillonnante.  Que ce soit en haut du Corcovado de Rio, en apprenant la Capuera sur les plages de Guaruja ou bien en regardant la nature luxuriante des chutes d’Iguaçu mon esprit s’est ouvert pour ne jamais se refermer.   J’ai quand même réussi à passer mon bac dans un lycée international et puis ai quitté ce pays attachant à 19 ans.  Et bien depuis je suis Brésilien de coeur.

Le deuxième voyage 

Pour mon deuxième voyage je vais vous parler de mon expatriation en Chine Populaire.  Au début de ma carrière professionnelle en Hôtellerie j’avais pour envie d’aller au bout du monde.    Et le bout du monde à cette époque c’était des destinations qui n’étaient pas ouvertes au monde occidental.  La République Populaire de Chine en 1990 faisait partie de ces destinations.   

La Chine est un pays immense, il faut plusieurs heures d’avion pour le traverser et il y a plusieurs créneaux horaires.  Culturellement la Chine rassemble de nombreuses ethnies, chacune avec leur territoire et leur mode de vie.  Pourtant notre regard d’occidental ne perçoit pas toujours ces différences et leurs subtilités.  

un beau voyage

Pour ma part j’ai atterri à Urumqui, capitale de la province du Xinjiang. Elle est située à 4 heure d’avion au nord Ouest de Pékin. Environ à 400 km de la frontière avec l’URSS de l’époque qui sont aujourd’hui le Kirghistan et le Kazhakstan entre autres.  J’étais Manager des restaurant de l’hôtel Holliday Inn, le seul établissement d’envergure internationale dans la plus grande province de Chine.  Urumqi est une ville millénaire, et comme ses soeurs Kashgar et Turfan, elle est sur la route de la Soie qu’empruntait Marco Polo.

Vivre en Chine à l’époque n’était pas une partie de luxe

La province du Xingjiang était un endroit reculé, loin de Pékin.  L’approvisionnement pouvait être aléatoire, soumis aux décision locales et gouvernementales du parti communiste.  D’ailleurs tout était régi par le parti, jusqu’aux personnes que vous aviez le droit de fréquenter en dehors du travail. 

J’y ai rencontré des personnes extraordinaires qu’elles soient Han, c’est à dire de souche chinoise, ou Ouïghour qui est l’ethnie majoritaire du Xinjiang.  Les Ouïghours sont musulmans turcophones sous domination chinoise depuis des dynasties. Cela provoquait un certain nombres de tensions politiques et sociales, même au sein de l’hôtel. Mais au bout du compte tout se passait bien.  Qui s’aime bien se châtie bien n’est ce pas ?

Lorsque ma mission s’est terminée je suis rentré à Paris pour poursuivre mon parcours professionnel.  Dans mes valises je suis rentré avec des souvenirs qui ornent encore mon salon. Mais mon meilleur souvenir est une impression d’avoir vécu une expérience incroyable d’ouverture d’esprit et de connexion avec les racines du monde oriental.

Autant lorsque j’ai quitté Sao Paulo je me sentais Brésilien de coeur, cette fois-ci je devenais citoyen du Monde.

Alger la Blanche

La prochaine aventure a eu lieu beaucoup plus tard en 2018.  Entre temps j’avais effectué d’autres expatriations en Belgique et à Dubai . Et puis un certain nombre de voyages personnels en Colombie, en Australie et en Jordanie pour ne citer que ceux-ci.  Mais l’Algérie reste un moment très spécial dans mon parcours de vie.

Je suis parti pour une mission qui durera un an au Sheraton Club des Pins.  Un très bel hôtel en bord de mer à 20 minutes d’Alger.  J’y ai découvert un pays surprenant et très attachant,  pourtant tout ne fonctionnait pas bien. Il fallait faire avec les aléas économiques et sociaux de ce jeune pays en voie de développement.  Par contre j’ai découvert une culture et un peuple solaire, attachant et envoutant.  

mon beau voyage

Nulle part ailleurs dans mes voyages ai-je vu des sites comme les ruines de Tipasa, le jardin botanique d’Alger, les méandres de la Kasbah et ses palais OttomansJe regrette de n’avoir pu visiter Tlemcen, la ville impériale.  De n’être aller voir le lever du soleil dans le désert du Sahara et visiter les grottes millénaires du Tassili.  Ce fut également trop court pour arpenter les montagnes de Kabylie et découvrir l’est du pays où sont né Saint Augustin et Camus.

l’Algérie a vraiment touchée mon coeur et me connecte pleinement avec la citation du début de l’article.

“Une destination n’est jamais un lieu, mais une nouvelle façon de voir les choses” – Henry Miller

Voila donc trois voyages qui m’ont construit et préparé à entreprendre ce quatrième que je vais vous raconter maintenant.

Mon plus beau voyage

Ce quatrième voyage que je considère comme le plus beau, a commencé fin 2019.  Après un beau parcours professionnel et une vie pleinement vécue, je me suis retrouvé à une croisée de chemins.  En terme médical j’ai vécu un burnout, bien que certains le décrivent comme un brownout.  Peu importe le terme utilisé, il a fallut que je redonne un sens au chemin de vie que je voulais dessiner devant moi.

Alors pourquoi est-ce mon plus beau voyage ?

Tout simplement parce que celui-là je l’ai fait à l’intérieur de moi-même.  Je suis allé découvrir l’univers introspectif et spirituel de mon être profond.  Pendant plusieurs mois j’ai puisé dans mes ressources intérieures, j’ai écouté mon Corps, mon Âme et mon Esprit.  En rassemblant toutes mes expériences et mes voyages au travers des 5 continents, j’ai pu manifester mes envies profondes et véritables en harmonie avec mon environnement familial.  

J’y ai découvert l’interconnectivité de nos trois centres énergétiques qui sont le Corps, l’Âme et l’Esprit. J’ai pris conscience de leur triangulation.  Triangulation, car nos énergies agissent les unes après les autres dans une spirale ascendante en quête du divin qui nous anime.  Ce voyage que je suis en train de vivre actuellement est incomparable aux trois autre raconté plus haut, mais indissociable de ceux-ci.

Et pour finir

happiness is a voyage

Mon plus beau voyage est celui que je fais au fond de moi-même. Il me permet de voir les choses différemment pour cheminer vers de nouvelles destinations de vie. 

Comme l’aurait si bien dit Henry Miller !

Si vous avez apprécié cet article, je vous invite à laissez un commentaire et le partager autour de vous en cliquant sur les boutons de réseaux sociaux en dessous.

Zen et Relax

Merci de l’avoir lu jusque sa fin et je vous souhaite d’être :: Zen & Relax :: en trouvant votre plus beau voyage  🙏

A très bientôt,

Eric BOUF

Crédits photos: Moi-même, Cerqueira, Arun Raj, Raul Cacho, @unsplash.com

Si vous avez aimez l'article, vous êtes libre de partager ! :)

11 réflexions sur « Mon plus beau voyage »

  1. Bonjour Eric, quel beau parcours et quelles opportunités de vie bien saisies que d’avoir parcouru le monde de cette façon! Sans doute as-tu payé le prix (il y en a toujours un) mais tu décris très bien l’ouverture d’esprit et la richesse que tes divers séjours expatriés t’ont apporté. J’ai l’impression que ton 4e voyage est le prolongement des autres et peut-être leur somme? Il sera passionnant en tous cas, c’est certain !

  2. Ton article m’a fait agréablement voyager depuis mon bureau ! Avec ma femme, lorsque nous présentons notre mode de vie, nous disons souvent que nous aimons voyager au coin de chez nous comme à l’autre bout du monde… on va ajouter en nous-mêmes 🙂
    Merci pour ces mots qui sonnent juste !

  3. Hello. Très bel article. La citation du départ est tellement vraie. Elle résume parfaitement la définition du voyage, peu importe lequel.
    Tu as su tirer profit de ton expérience de citoyen du monde bravo. Tu m’as fait voyager par la même occasion. Et très belle conclusion, pleine de spiritualité et de positivisme.

    Merci encore d’avoir participé à mon évènement inter-blogueurs, lire ton article m’a fait du bien. 🙂

    Bonne journée.
    Au plaisir.
    Steve

  4. Très belle philosophie Eric ! J’avoue qu’avant de lire la fin de ton article je me disais “mais pourquoi choisir une destination plutôt qu’une autre (en sachant que tes souvenirs du Brésil, ou de la Chine semblaient très positifs)… Et puis au final je suis 100% d’accord pour dire que la connaissance de soi est une résultante certes, mais elle constitue un voyage infini ! Merci pour ce joli témoignage

  5. La très bonne nouvelle est que le plus beau voyage est gratuit et vu la distance on peut y aller même pour de courtes durées. Je te souhaite encore des kilomètres de découvertes sur les chemins du possible Eric.

    Merci pour ton article.

  6. On ne parle pas souvent de l’Algérie comme destination touristique alors j’ai beaucoup aimé lire ce que tu y a découvert.
    Ton plus beau voyage en est un qui peut prendre toute une vie. Alors que ta route soit “zen et relax”, puisque la destination importe peu.
    Merci Eric pour ce partage !

  7. Merci Eric pour cet article. Merci pour ce partage et ce beau témoignage de vie. Le voyage du coeur, de l’être. Je vous souhaite de continuer à voyager encore et encore, peu importe comment mais avec la beauté de la découverte.Marie

  8. Que de beaux voyages !
    Finalement, chaque destination apporte une pierre à l’édifice de notre voyage de vie.
    Certaines destinations donnent envie de voyager même si c’est compliqué en ce moment.
    C’est peut-être le moment et l’occasion de voyager au près de chez nous et en nous.

    Bon voyage

Laisser un commentaire