Respiration pour dynamiter le stress

Voici mon premier article suite au défi que je me suis lancé.  Un défi d’écrire 30 articles de qualité sur une période de six mois jusqu’au 31 décembre 2020. 

stress burnout depression
sentiment de burnout

Ces articles partagerons de ce que j’ai fait pour me remettre de ce fameux TROU NOIR en novembre 2019.  Dans « Pourquoi j’ai décidé de créer ce blog » j’explique que j’ai vécu ce blackout comme un tremblement de terre.  Mon corps et mon esprit ont basculé dans un mode survie. Je me suis retrouvé dans l’incapacité de me projeter sur les jours, voire les semaines à venir.  Je ressentais une extreme fatigue, à faire plusieurs siestes par jour, et mon esprit était complement brouillé par des pensées incessantes. Celles-ci provenaient du fait que je me sentait coupable de ne pouvoir retourner travailler.   Compte tenu des enjeux professionnels de l’époque, j’avais l’impression d’abandonner mes collaborateurs dans une période cruciale.  

Concrètement je n’arrivais pas avoir d’idées claires et rationnelles.  Cela m’apportait un niveau de stress très élevé.   J’étais incapable de faire quoi que ce soit sauf à remplir des pages de Sudoku ou végéter devant la télévision.  Au bout de quelques jours j’ai pris conscience qu’il fallait que je fasse quelque chose pour arrêter ce stress.  Je devais reprendre le contrôle sur mon corps et mon esprit.

Découvrir les biens-faits des respirations guidées

Je me suis rappelé qu’en 2018, lorsque je travaillais à l’hôtel Sheraton d’Alger, j’avais rencontré une personne qui m’avait parlé de préparation mentale.  Mustapha Bouktab m’avait initié à une technique de respiration pour améliorer la connexion entre le corps et l’esprit.  Nous avions fait plusieurs fois des exercices de respiration et de ventilation pulmonaire sur la plage de l’hôtel.  C’était généralement en début de soirée pour se libérer des préoccupations et du stress emmagasiné pendant la journée.  Nous terminions toujours par un plongeon dans la Médittérannée qui était très froide à cette époque. Nous étions début avril.  Avec ces exercices j’ai découvert comment la respiration agit sur la connexion du corps et de l’esprit.  D’ailleurs je vous invite à découvrir son travail dans son livre « L’uppercut de la délivrance ».

Zen, relaxation, respiration
Plage Sheraton Alger

J’ai essayé de reproduire ces exercices pour calmer mon esprit et me sentir mieux physiquement.  Les effets se sont fait ressentir et j’ai recherché des techniques complémentaires de respiration pour calmer le stress.   Cela m’a permis de découvrir les travaux de Bernard Michel Boissier qui est un chercheur indépendant en neurosciences.  Il travaille particulièrement sur la rythmicité du cerveau et sa corrélation avec le stress sur l’individu.  Ses recherches lui ont permis de développer des techniques de respiration pour calmer le cerveau et le corps.  Ces techniques sont très similaires à celle que j’avais essayé avec Moustapha Bouktab. En moins d’une dizaine de jours j’ai réussi à retrouver un contrôle normal sur mon corps et mon esprit.  

Rythmicité cérébrale et stress

Les recherches de Bernard Michel Boissier montrent comment la rythmicité du cerveau agit sur le bien-être et la sérénité mentale.  Sur le schéma ci-dessous, l’on comprend que plus la rythmicité de notre cerveau est élevée, plus nous ressentons un niveau de stress à tel point qu’il puisse être incapacitant.

stress, burnout, relaxation
Tableau de rythmicité cérébrale

Notre cerveau fonctionne par vagues d’énergie comparables aux vagues de l’océan.  Le flux et le reflux que l’on retrouve de le rythme de notre respiration. L’intensité de ses vagues affecte notre équilibre et notre bien-être physique.  Cela se mesure sur une échelle de six niveaux. Lorsque l’intensité dépasse 40 Hz, nous sommes dans un état perturbé de stress.  Entre 39 et 13 Hz nous sommes dans un état de vie actif normal .  En dessous de 12 Hz l’on est dans un état de relaxation physique et mentale. Le niveau le plus bas qui est inférieur à 7 Hz favorise la créativité et l’intuition.  

Lors de moments d’inquiétude, de doute et d’anxiété la respiration se bloque.  Elle se bloque à cause de notre état d’esprit qui est lié au déni de soi-même et à la capacité d’affronter les difficultés.  Lorsque l’état d’esprit est perturbé et altéré,  le cerveau et le corps dysfonctionne.  Ce dysfonctionnement à pour effet de faire monter le cerveau en pression sans que parfois nous le percevions.  Cette montée en pression provoque un déséquilibre qui se traduit par un état de conscience perturbé et altéré que l’on appelle le stress.

image symbolique de l'élévation par l'alignement de notre respiration
Alignement et transformation

Pour réduire le stress il faut donc diminuer la rythmicité cérébrale pour être en dessous de 40 Hz.  Il est possible d’y arriver par une technique de respiration spécifique qui active nos trois centres énergétiques qui sont l’estomac, la poitrine et le front.  Certains reconnaitront dans ces trois centres énergétiques trois des sept chakras de notre corps: le chakra sacré, le chakra coeur et le chakra oeil.

La méthode de respiration pour calmer son esprit:  

  • Asseyez-vous confortablement, les pieds bien sur le sol, le dos et la tête bien droit, les yeux ouverts en regardant la réalité en face devant soi.  
  • A trois reprises gonflez votre ventre en inspirant par le nez jusqu’a ce qu’il soit plein comme un ballon.  Puis expirez fortement par la bouche pour vider totalement l’air de votre corps.
  • Ensuite fermez les yeux et gonflez le ventre tout doucement en inspirant par le nez profondément.  Une fois le ventre gonflé continuer l’inspiration en faisant glisser le souffle du nombril vers le thorax et jusqu’au front.  Lorsque vous êtes arrivé au bout de votre inspiration, retenez votre souffle, fermez les yeux et portez votre attention sur votre front. Concentrez-vous sur vos tempes comme si vous cherchiez à élargir votre front. Restez dans ce moment jusqu’à ce que vous sentiez qu’il est temps d’expirer.
  • En gardant les yeux fermés, expirez par la bouche doucement et très longuement en sentant le souffle descendre par les tempes, par le visage, le thorax, le sternum, le ventre et puis les extrémités de vos membres.  Terminez en contractant votre ventre pour vider tout l’air de votre corps et restez comme cela quelques instants les yeux fermés.  Observez vos tempes qui se desserrent, votre visage qui se décrispe, votre gorge qui se dénoue et une relaxation qui s’installe dans votre corps.
  • Recommencez cette respiration 3 à 5 fois.  

Cet exercice dure environ 5 minutes.  Il est recommandé de façon quotidienne au lever et avant le coucher .  Il est également efficace lorsque l’on ressent le besoin de se libérer des tensions qui entravent le bon fonctionnement du Corps et de l’Esprit.

Bien être et bonheur
Zen & Relax

Pour en revenir à mon histoire, dès que j’ai utilisé cette technique de respiration les premiers résultats se sont fait connaître au bout de quelques jours.  Je me suis sentit moins fatigué avec un esprit plus calme et plus serein.  Les pensées qui m’obsédaient se sont effacées progressivement.  Au bout d’une dizaine de jours j’avais retrouvé un état acceptable et j’ai pu commencer à élaborer un plan sur trois mois pour me remettre de ce TROU NOIR ou blackout que j’avais vécu.

Cette technique de respiration m’a permis de dynamiter le stress que je ressentai.  Depuis je l’utilise régulièrement plusieurs fois par semaine dans le cadre d’exercices de méditation et de respiration que j’ai développé pour moi-même.

Je vous remercie d’avoir pris le temps de lire cet article et j’espère que cet exercice de respiration vous fera autant de bien qu’il ne m’en a fait.  

Merci par avance pour vos commentaires et je vous dis à bientôt dans un prochain article.   

En attendant je vous souhaite d’être :: Zen & Relax ::

Éric BOUF

Si vous avez aimez l'article, vous êtes libre de partager ! :)

6 réflexions sur « Respiration pour dynamiter le stress »

  1. Merci Eric pour ton article très complet et merveilleusement bien écrit, j’espère qu’il apportera du réconfort aux lecteurs. Au plaisir de t’avoir rencontré au Sheraton à Alger.
    Mustapha Bouktab

    • Bonjour Déborah et merci pour ton commentaire. Cette respiration m’a fait beaucoup de bien lorsque je devais gérer mon niveau de stress et maintenant je l’utilise souvent pour me préparer à des moments d’introspection et de méditation.

Laisser un commentaire