Le pouvoir des épices et de la vie

Le pouvoir des épices et de la vie

“Les épices… Rien que le nom réveille nos sens et évoque tout un univers chargé d’histoire, de senteurs et de mystères. A l’origine, le mot “épices” désignait des produits exotiques venus de pays lointains, en particulier d’Inde et de Chine, berceaux d’un savoir faire culinaire et médicinal autour des épices”. Voici les premières phrases de l’article Focus sur les épices du blog Diététique Sport Santé. Une excellente introduction sur le pouvoir des épices et de la vie.

Les épices manifestent le pouvoir de la vie dans notre cuisine

Attention !! Cet article ne vous dévoilera pas les propriétés des épices, ni leur utilisation dans les préparations culinaires … Il est destiné à allumer une étincelle de réflexion pour prendre conscience que nous sommes tous unique et que nous pouvons l’exprimer par un mélange d’épices propre à chacun de nous.

Le sel , le poivre, le curcuma, les piments, la muscade, le curry, les clous de girofles … Les herbes, l’aïl, le laurier, le basilic … les condiments exotiques … ont berçé mon apprentissage du goût.

Cet apprentissage s’est d’abord fait avec ma famille, ensuite par mes découvertes culinaires, et pour finir par mes expériences existentielles … Aujourd’hui je peux sereinement affirmer que les épices reflètent mon chemin de vie.

Celles que j’ai découvert enfant restent le socle des saveurs que j’apprécie … Celles qui les complètent proviennent de ma découverte de la cuisine … Et celles qui les subliment résultent de mes expériences de vie.

Toutes ces épices ne se sont pas accordées miraculeusement. Je peux retracer leurs découvertes au travers des cycles de ma vie … Tout du moins lors des premiers 4 cycles.

Séparateur d'article des épices

Nos cycles de vie

Il apparait que nous passons tous par 7 différents cycles d’environ sept ans. Mais voici les premiers 4 cycles.

  • 0 – 6 ans: La petite enfance => la découverte de son corps et de sa famille
  • 7 – 13 ans : L’enfance => la maitrise de son corps et de la vie en société par l’école
  • 14 – 20 ans : L’adolescence et l’affirmation de Soi => souvent par une rébellion envers l’ordre familial
  • 21 – 27 ans : L’entrée dans la vie adulte => notre prise d’indépendance familiale et financière (études supérieures et premiers jobs)

Pour le reste des cycles qui nous mènent vers 49 ans et aprés, je vous recommande de lire l’article suivant ‘Notre cycle de vie humain’. D’ailleurs avez-vous remarqué la syncronicité avec nos cycles d’études scolaires et supérieurs ?

En fin de compte je trouve un lien direct avec les épices et mes premiers 4 cycles …

  • Les 2 premiers cycles – de 0 à 13 ans – Découvertes des épices que ma mère utilisait à la maison.
  • Le 3ème cycle – de 14 à 20 ans – Découvertes des épices qui affirmaient mon opposition à ceux de ma mère ( ma période adolescent rebel 😉 ).
  • Le 4ème cycle – de 21 à 28 ans – Découverte des épices qui embrassaient ma personalité de jeune adulte.

Après mes 28 ans l’utilisation des épices dans ma cuisine s’est transformé et affiné par la ‘sagesse’ qui s’ancrait dans mon esprit … pour autant qu’elle ne se soit jamais installé 😉

Séparateur d'article des épices

Les épices et nos cycles de vie

Je reconnais que les saveurs de la cuisine de mon enfance … celle de ma mère et de mes grands-mères … restent le socle de mon goût primordial. Chaque fois que je les ressens, je me reconnecte intérieurement à mon enfance jusqu’à mes 13 ans.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Je recherche un bien-être intérieur ... et vous ?

Les plats épicés, puissants et piquants me transportent dans mes années d’adolescent rocker, en quête identitaire (les années 80 … punk et épris d’émancipation familiale et sociale …).

Ensuite lors de mon 4éme cycle ce fut l’équilibre aromatique. Un mélange d’épices qui manifeste ma prise d’indépendance en tant qu’adulte et mes premières expériences professionnelles. Depuis cet équilibre s’est affiné, et a muri pour exprimer la personne que je suis aujourd’hui.

Nos saveurs de la vie sont intrinsèquement propres à nous … par cela nous embrassons notre unicité …

Pour ma part j’ai grandi en France jusqu’à mes 13 ans … ma mère et mes grands-mères m’ont initié aux saveurs régionales … provençales, bourguignonnes, vendéennes entre autres.

Puis à l’âge de 14 ans nous avons déménagé au Brésil où j’ai découvert les épices sud-américaines, caribéennes … L’exotisme, le soleil, mes premières expériences émancipatrices.

Après des études hôtelières je me suis expatrié en Asie… Taiwan, Chine Populaire … et plus particulièrement Urumqi dans la province du Xinjiang, région des Ouighurs.

Séparateur d'article des épices

L’Asie est un temple de saveurs

Ce fut une découverte culinaire et culturelle … C’était les années ’90 et ce que j’ai découvert était hors norme pour moi !

Un Temple de saveurs qui nous transportait dans une dimension sensorielle que je n’avais encore jamais rencontré … Sucré, salé, épicé, acide … mais un équilibre incomparable de saveurs et de goûts.

Tant dans les restaurants gastronomiques pour lesquels je travaillais, que dans les échoppes de ‘Street Food’ (restaurant de rue,) j’avais toujours l’impression de trouver une empreinte différente alors que les recettes en Asie sont extrêmement codifiées.

Un jour j’en parle au Chef de la cuisine chinoise de l’hôtel, et il me répond calmement avec un grand sourire …

Chez nous la cuisine est trés codée … Mais chaque chef de cuisine créé son mélange d’épices selon sa force intérieure … Sa personnalité … Afin qu’aucun restaurant ne se ressemble lors de la quête du goût … Mais suffisamment subtilement pour que l’on ne soit pas surpris !

Une réponse qui exprime toute la sagesse et l’équilibre du Ying et du Yang … C’est à dire la finesse et le raffinement pour exprimer une différence non-ostentatoire.

Notre discussion se poursuit, je lui demande comment il a développé son mélange d’épices, quelles épices correspondaient à quoi … Y avait-il une dimension autre que gustative et sensorielle ?

Et devinez quoi ? … Chaque Chef créé son mélange d’épices selon sa sensibilité, sa personnalité, voire sa quête introspective, afin que cela devienne sa signature, son empreinte indélébile … En quelque sorte son ‘copyright’.

Ensuite il me pose la question suivante …

Veux-tu que je te créé ton propre mélange d’épices ?

Je réponds : Euh ! avec plaisir, mais comment fait-on ?

Parle-moi de tes envies, tes angoisses, tes rêves, tes cauchemars, tes émotions épanouissantes et incapacitantes … (en quelque sorte … une séance de coaching … )

Sa réponse fut directe

‘Ok donne-moi quelques jours car je dois associer tes émotions avec des épices’ … Au bout d’une petite semaine il me remet une liste d’épices à mélanger en me précisant …

Mister Eric ( c’est comme cela qu’il m’appelai … mais en Chinois ) … Voici ton mélange, vis-le dans ta cuisine, préserve-le et affine-le sur ton chemin de vie ! Donne-lui un nom car ce mélange c’est toi !

Je l’ai appelé Xinjiang SeasonningLe mélange d’épices du Xinjiang pour ne pas oublier d’où il venait.

Quel cadeau !

Un vrai cadeau car depuis septembre ’91 ce mélange m’accompagne et donne à ma cuisine une signature indélébile et parfaitement gustative.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Ma Bucket List en 3.5 objectifs

Une ou deux pincées signent n’importe quel plat, même ceux qui me rappelle la cuisine de ma mère et de mes grands-mères. Ces plats qui ont forgés l’ancrage de mes saveurs et de mon goût … La blanquette reste une blanquette, le pot au feu un pot au feu … Mais la blanquette d’Éric et le pot au feu d’Eric … Une expérience en soi

Un cadeau pour vous aussi !

En écrivant cet article j’avais envi de vous permettre de créer votre propre recette d’épices …J’ai cherché sur internet des sites pouvant relier les épices avec nos humeurs et traits de personnalité … Mais malheureusement je n’ai rien trouvé qui puisse être utile … Peut-être serez-vous plus chanceux que moi si vous faites cette recherche.

Dans notre dimension occidentale nous préférons faire le lien avec les plantes de notre hémisphère. N’hésitez surtout pas à visionner cette vidéo sur les fleurs de Bach ou lire mon article à ce propos.

Alors en cadeau je vous donne ci-dessous la recette de mon fameux mélange … Mon empreinte gustative, et non pas telle que je l’ai reçu à l’époque … Mais telle qu’elle est devenue aujourd’hui … Plusieurs décades plus tard … Car ce mélange est un organisme vivant … Comme nous !

Mélange d’épices Xinjiang

Dans un bol ou un mixeur, mélanger les ingrédients suivants:

Sel (2 unités) + Poivre (1 unité) + Paprika (1 unité) + Basilique séchée (1 unité) + Ciboulette séchée (1 unité) + Piment de Cayenne (1,5 unités) + Curry (1 unité) + Muscade (1 unité) + Cannelle (1 unité)

Conserver le mélange dans un pot étanche – 1 pincée suffit lors d’une préparation pour deux personnes.

Certes ce n’est pas votre signature mais si vous l’utilisez … C’est un peu comme si vous m’invitiez à votre table 😉

Séparateur d'article des épices

Les épices en résumé !

Nos papilles ont été forgées lors de nos cycles de vie. Les miennes dans mon enfance en France, ensuite l’adolescence au Brésil, puis elles se sont transformées en Asie. C’est au Xinjiang, en Chine Populaire, que j’ai trouvé mon empreinte aromatique avec l’aide de mon Chef de Cuisine. Depuis, cette empreinte s’est affinée au fil de mon chemin de vie … Et est devenue ma signature ‘culinaire’.

Et Vous ?

Connaissez-vous votre empreinte aromatique ? Êtes-vous en quête de votre réveil introspectif ? Comment appréciez-vous les épices ? Souhaiteriez-vous être accompagné pour vous sentir ::Zen & Relax:: ?

Merci de m’avoir lu jusqu’à la fin, 

Eric Zen & Relax

… Dites-moi ce que vous pensez de cet article dans les commentaires … si vous avez pris du plaisir à me lire, partagez sur les réseaux et surtout … soyez ::Zen & Relax:: lors de vos introspections.

À bientôt …

Prenez soin de vous … et abonnez-vous pour retrouver une nouvelle publication chaque samedi matin dès le lever du jour dans le sud de la Bourgogne. 

*Je vous invite également à lire mes publications “Petit manuel d’aide à l’éveil de Soi”, “Coloriages pour adulte Zen“, “La fulgurance du Verbe“, “Primalux: Petit recueil de lumière quotidienne

Crédit photo www.unsplsh.com

Si vous avez aimez l'article, vous êtes libre de partager ! :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
    1
    Partage
  •  
  •   
  •  
  •  
  •   
  •  
  •   
  •  
  •  

8 réflexions sur « Le pouvoir des épices et de la vie »

  1. Superbe texte mêlant poésie, épices et spiritualité ! C’est drôle comme l’Orient (Asie, Inde principalement) est à la fois terre de spiritualité et d’épices… Merci pour ce beau témoignage du voyage de votre vie !

  2. Coucou!
    Que de plaisir à lire et réveiller nos papilles ;)!
    J’adore les épices et étant curieuse et gourmande, je n’ai pas de signature particulière hormis la nouveauté :)!
    Merci pour cet article.
    Bisous

  3. Ah la signature culinaire ! C’est assez puissant pour réveiller nos souvenirs les plus enfouis.
    Ma mère nous faisait un bouillon de poulet au poivre noir et au gingembre lorsqu’on était enfants. Lorsque j’ai essayé de le reproduire une fois, le petit piquant parfumé qui s’envolait avec la vapeur m’a ramené en enfance…une sensation trouble et nostalgique et à la fois un réconfort indescriptible…

    Sinon, pour répondre à ta question, j’ai gardé l’habitude de très peu épicer mes plats car j’aime la saveur naturelle et le parfum des aliments frais. Mais, occasionnellement, je raffole des mélanges d’épices qui me font découvrir des saveurs différentes.

    Merci pour ce voyage à travers tes cycles de vie. C’est un régal à suivre 😊

  4. Magnifique article, j’ai trouvé que c’était une manière très poétique et créative de parler de toi, des différentes phases de ta vie et de tes voyages en faisant le parallèle avec ton rapport aux épices. C’est sincère et humain, et l’idée que l’on puise sa propre recette d’épices dans sa force intérieure, dans ses émotions et son histoire, je trouve ça magnifique 🙂

  5. Merveilleux article ! Cela me rappelle qu’une personne spirituellement équilibrée sait comment relier son chemin de vie à chaque partie de son existence et même à chaque action et processus physiologique. Cet article m’a aussi fait réfléchir sur mes goûts et comment ils ont changé à différentes étapes de ma vie. Tout comme les moments émotionnels, ainsi que ceux qui ont une forte empreinte dans mon esprit, ont déterminé mon goût et mon envie de nourrir mon corps physique. Merci, Éric !

  6. Quel beau récit. J’aurais aimé rencontrer ce Chef de cuisine chinois pour sa sagesse et sa générosité. Un beau partage plein de poésie. Merci.

Laisser un commentaire