Petite capsule d’océan

Petite capsule d'océan

Prenez quelques minutes pour visionner cette petite capsule d’océan avec le rythme des vagues … à Anglet au Pays Basque 🌊

Petite capsule d’océan

Océan

L’océan m’a toujours fasciné … Je me souviens petit lorsque mon grand-père m’emmenait sur son voilier au large de la Vendée, je ne pouvais m’empêcher d’être surpris lorsque la côte disparaissait derrière nous … Mon « Papie » alors m’expliquait que grâce à une boussole nous pouvions retrouver notre chemin à bon port.

Compas océan

Puis plus tard, dans mon adolescence, nous sommes parti vivre au Brésil. Mes cours d’histoire ont irrémédiablement abordé l’arrivée des colons portugais sur la côte nord-est au niveau de Salvador de Bahia. Je ne pouvais m’empêcher de m’imaginer ces hommes et ces femmes qui traversaient l’atlantique sur des caravelles. Des mois en mer à braver les tempêtes, les vagues et éléments de la nature. D’ailleurs saviez-vous que les français avaient également découvert la baie de Rio de Janeiro … Et oui, Rio fût d’abord français avant que les portugais ne s’en emparent … toute une histoire que je vous laisse découvrir dans l’excellent livre de Jean-Christophe Rufin « Rouge Brésil ».

Et que dire des colons anglais qui sont arrivés sur le continent américain vers Boston … Des espagnols qui eux ont atterris à Cartagena de India en Colombie … Et des hollandais dont j’ai découvert un comptoir fortifié à Taiwan lorsque j’y travaillais …

Il m’apparait que l’océan a toujours fait partie de l’aventure de l’Homme … Et depuis la nuit des temps et de part toutes les cultures …

Aujourd’hui nous avons dompté l’océan

Il suffit de voir tous les paquebots, porte-containers, éoliennes … Nous l’avons même pollué a tel point qu’une mer de plastique existe … l’association Surf Rider Foundation fait un travail formidable pour éveiller les consciences à ce sujet … Et si vous avez une fibre activiste, n’hésitez pas à les soutenir.

surfer océan

Nous voici donc arrivé dans le domaine des surfeurs … Les acrobates de vagues modernes

… Le royaume des glisseurs qui ne domptent pas les océans, mais trouvent dans la force et la puissance des vagues un épanouissement personnel.

Pour certains cela change leur vie et leur permet de trouver leur raison d’être … Je vous conseille fortement le livre de Brahim Braire « Zarma Sunset » qui relate comment un gosse des cités d’Orléans est devenu un des plus grand surfeur de haute mer. Un livre facile à lire et tellement positif …

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Sylvothérapie et se connecter à un arbre

L’océan continu inlassablement de transformer la vie des Hommes, et chaque fois que je fais face à lui … Je ne peux éviter de le contempler avec mes yeux ébahis d’enfant que j’avais à l’époque avec mon « Papie » … Un appel au largeAu large de mes pensées introspectives 🌊 😎

Et vous ?

Que vous inspire cette capsule d’océan et ses vagues ? Que faites-vous pour vous connecter à votre dimension introspective ? Avez-vous déjà songé à vous faire accompagner pour commencer un travail de réveil de Soi Vous trouverez quelques détails en cliquant ici

Merci de m’avoir lu jusqu’à la fin, 

Eric Zen & Relax

… Dites-moi ce que vous pensez de cet article dans les commentaires … si vous avez pris du plaisir à me lire, partagez sur les réseaux et surtout … soyez ::Zen & Relax:: lors de vos introspections.

À bientôt …

Prenez soin de vous … et abonnez-vous pour retrouver une nouvelle publication chaque samedi matin dès le lever du jour dans le sud de la Bourgogne. 

✅ Vous pouvez également me suivre sur mon groupe Facebook « Zen :: Relax » ➽ ou bien par ma page Instagram « eric.bouf »

Crédits photos www.unsplash.com

Si vous avez aimez l'article, vous êtes libre de partager ! :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •   
  •  
  •   
  •  
  •  

9 réflexions sur « Petite capsule d’océan »

  1. Ah, l’océan! Un grand et vieil ami pour moi!
    Toujours fascinée par lui!
    J’adore l’eau de mer, les crustacés, les algues, les vagues, le chant de l’écume sur les rochers, les souvenirs associés et même les mémoires anciennes liées à lui….
    Bref, j’adore!
    MERCI Eric pour ce partage!

  2. J’ai la chance d’habiter au bord de la mer et le simple fait de savoir qu’elle est là, que je peux à tout moment aller la voir et me ressourcer est un bonheur quotidien. Quelques minutes au bord de l’eau et tout le stress de la journée disparait, elle me transmet une énergie et une sérénité incomparable.
    Et que dire de la puissance ressentie les jours de tempête!
    Je vous partage quelques embruns avec plaisir.

  3. J’ai beaucoup apprécié cette capsule. Merci Éric pour ce partage. Elle résume pas mal ce que l’océan évoque pour moi également.
    Il y a aussi un autre élément que je ressens très fort avec l’océan, c’est le sentiment d’être connectée à tous les gens que j’aime et qui sont éparpillés dans le monde. Je m’adresse à l’océan comme à un messager de confiance qui va porter mes mots, à l’autre bout de mon monde, au rythme de la lune et du vent.

  4. J’aime l’eau où qu’elle soit. Cela m’apporte paix et réconfort. J’aime la serrer dans mes bras et trouver la paix et la détente en elle. Merci aussi pour la vidéo, mélodie relaxante !

  5. J’ai voyagé en lisant cet article, merci ! Merci aussi pour la vidéo 🙂
    L’océan est pour moi reposant. Mais cela m’évoque aussi la force des vagues et la puissance que l’océan dégage.

  6. Bonjour, cela fait du bien de lire cet article, pour moi qui regardait Les Cités d’Or quand j’étais petite, et qui m’imaginais dans les caravelles, à la découverte de « Nouveaux Mondes ». Mais j’étais enfant. Maintenant ce que j’aime par-dessus tout, c’est la vue de la mer ou de l’océan. Et écouter les mouettes !

  7. Bonjour Eric, merci beaucoup pour cet article et cette vidéo très inspirante. Votre approche de l’océan me rappelle ce texte de Romain Gary que je voudrais partager avec vous :

    « Mon premier contact avec la mer eut sur moi un effet bouleversant. Je dormais paisiblement sur ma couchette lorsque je sentis sur le visage une bouffée de fraîcheur parfumée. Le train venait de s’arrêter à Alassio et ma mère avait baissé la fenêtre. Je me dressai sur les coudes et ma mère suivit mon regard en souriant. Je jetai un coup d’œil dehors et je sus, brusquement, clairement, que j’étais arrivé. Je voyais la mer bleue, une plage de galets et des canots de pêcheurs, couchés sur le côté. Je regardai la mer. Quelque chose se passa en moi. Je ne sais quoi : une paix illimitée, l’impression d’être rendu. La mer a toujours été pour moi, depuis, une humble mais suffisante métaphysique. Je ne sais pas parler de la mer. Tout ce que je sais c’est qu’elle me débarrasse soudain de toutes mes obligations. Chaque fois que je la regarde, je deviens un noyé heureux. » Romain Gary (La promesse de l’aube).

Laisser un commentaire