Slow Food – Un vrai bonheur

Ne trouvez-vous pas que le rythme de notre vie se régule en fonction des saisons que nous vivons ? … N’avez-vous jamais remarqué qu’en été ou en hiver notre rythme est différent de ceux de l’automne et du printemps? … L’été et l’hiver rythment avec un ‘mood’ slow life n’est-ce pas ? … Et pour ce qui concerne notre alimentation … Slow Food ? … Prendre le temps et profiter du moment présent ?

Laissez-moi vous parler de la cuisine pour profiter du temps présent

Je ne sais pas pour vous, mais pour moi, j’ai remarqué qu’en fonction des saisons, je ne cuisine pas de la même façon.

Depuis le début de l’année, bizarrement, j’ai remarqué que mes préparations en été et en hiver étaient plutôt des cuissons lentes … Alors que pendant les mois de mars à juin mes plats étaient plutôt rapides et efficaces.

Bizarre … Étonnant … Serait-ce dû aux cycles lunaires qui marquent nos saisons ?

En tout cas de fin juin à fin septembre … et de fin décembre à fin mars … j’ai vraiment l’impression d’être dans un mode ’Slow Food’ … Prendre le temps de concocter des plats qui aiment se faire attendre.

Qu’est-ce que le Slow Food ?

Slow food

Vous trouverez de nombreuses définitions du Slow Food , diverses et variées sur le net.  Cependant celle qui me tient à coeur  … Celle qui active mon Corps, mon Âme et mon Esprit est la suivante :

Prendre le temps … Quel qu’il soit … pour préparer un repas avec l’énergie du temps présent … l’énergie de Gaïa …

Gaïa – Notre D’Âme Nature … Dont je vous laisse découvrir cette vidéo sur ma chaîne Youtube … Est très active au printemps par la montée de sève des plantes, et en automne par la descente de sève pour préparer l’hibernation.  Ainsi les saisons d’hiver et d’été sont synonymes de calme et d’ancrage dans le moment présent.

Pour ma part … En été et en hiver … Je prends le temps … Entre marinades, cuissons lentes, macérations, je profite du moment présent pour repousser l’instant de la dégustation.

Mais le Slow Food, c’est surtout préparer des plats à base d’ingrédients sains, non transformés, selon les temps de cuissons requis … Au risque de devoir prendre un verre de vin supplémentaire avant de passer à table …

Vous me direz que cela est valable pendant les 12 mois de l’année … Et je vous le concède … Cependant notre perception du temps ralenti en hiver et en été, et cela modifie l’approche de nos préparations culinaires … Ne ressentez-vous pas la même chose ?

Slow Food mais encore ?

Voici les 3 éléments qui … Selon moi … Manifestent l’esprit Slow Food

  • Des aliments sains et naturels dont nous connaissons la provenance
  • Des préparations et modes de cuissons traditionnels qui ne dénaturent pas les aliments
  • Savoir profiter des temps requis pour la préparation des repas afin de vivre le moment présent

Personnellement je choisi mes ingrédients … Tant que je peux … Selon leur provenance, leur durée de conservation …

Ensuite je m’assure d’avoir les bases aromatiques et les condiments en fonction des saisons … En été ce sera des huiles fruitées parfumées à l’ail et au basilic, et en hivers des huiles saveurs truffe ou noix.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Notre cycle de vie humain

Et bien évidemment un mélange d’épice qui reflète ma personnalité … Le mien s’appelle Xinjiang Seasoning … Si vous ne le connaissez pas découvrez-le en cliquant ici.

Ces mélanges devront être fait par avance et il est important de les laisser infuser le temps qu’il faut … Slow Food n’est-ce pas ? 

Privilégiez des huiles, vinaigres, épices et condiments naturels … Le goût ne pourra que vous surprendre !

Épices Slow Food

Et puis j’ai toujours des préparations qui sont prêtent au réfrigérateur ou congélateur … Comme une sauce tomate maison ou une sauce tonnato dont je vous livre mes recettes ci-dessous …

SAUCE TOMATE MAISON

1 kg de tomates fraiches

1 piment rouge émincé

2 gousses d’ails écrasées

1 ou 2 échalotes émincées

1 cuillère à café de mélange d’épices Xinjiang

1/4 de citron émincé

1 cm de gingembre émincé

2 cl de sauce soja non sucrée

Sel et poivre 

Huile d’olive 

>==–::–==<

Dans une cocotte non-chauffée

Tapissez le fond avec de l’huile d’olive

Coupez les tomates en quartier et les mettre dans la cocotte

Rajoutez piment, ail, échalote, épices, de citron émincé, de gingembre émincé, ainsi que du sel et du poivre – avec modération 😉

Arroser d’un filet d’huile d’olive, du soja et bien remuer tous les ingrédients

Mettre la cocotte sur feu vif et remuez de temps en temps pendant la montée en température

Lorsque les ingrédients frémissent et que l’eau des tomates se sépare, baisser le feu de moitié et laisser cuire pendant 3 heures 1/2 à feu doux … Remuez de temps en temps pour éviter que cela accroche au fond de la cocotte.

Lorsque la consistance s’apparente à une purée, couper le feu, laisser refroidir et mettre en bocal au frais.

(Certaines fois je rajoute des restes de légumes comme courgette, poivron, fenouil ou aubergine … voire de la betterave cuite)

SAUCE TONNATO

1 boite de thon à l’huile (environ 125 gr égoutté)

20 gr de câpres 

3 filets d’anchois

2 jaunes d’oeufs

15 cl d’huile d’olive

5 cl de vinaigre de vin rouge

>==–::–==<

Dans un bol de mixeur mettre le thon, les câpres et les anchois

==>Mixer<==

Ajouter les jaunes d’oeufs

==>Mixer<==

Ajouter l’huile

==>Mixer<==

Ajouter le vinaigre 

==>Mixer <==

Mettre la sauce dans un pot et la garder au frais

Deux préparations qui accompagnent parfaitement des poissons et de la viande en cuissons lentes … Pour profiter du temps présent … Sur la terrasse en été ou au coin de la cheminée en hivers.

La sauce tomate accompagnera légumes, riz et viandes.  La sauce Tonnato sera plutôt destinée aux crudités, salades et poissons.

Essayez la sauce tomate froide sur une belle tranche de pain grillée … J’adore !

Qu’est-ce que la cuisson lente :: Slow Food Cooking

Le terme de cuisson lente est le fait de cuire les viandes et poissons lentement et doucement à une température qui ne transformera pas leur structure, mais exprimera leurs saveurs et leurs arômes … Cela se fait au four principalement, voire au barbecue avec une cloche dont on peut contrôler la température  … Et pourquoi pas en cheminée (j’avoue que je ne l’ai jamais essayé … un jour peut-être)

Slow Cooking - Food

Voici 2 recettes de cuissons lentes …

Cuisse de dinde en cuisson lente

1 cuisse de dinde

2 cuillères à soupe de moutarde

1 cuillère à café de mélange d’épices Xinjiang

5 cl d’huile d’olive

3 échalotes en chemise (non épluchées)

3 gousses d’ails en chemise (non épluchées)

10 cl de vin blanc (ou de bouillon blanc ou d’eau si vous ne voulez pas utiliser de l’alcool)

>==–::–==<

Préchauffer le four à 130 ° C

Mélanger la moutarde, les épices Xinjiang et huile d’olive pour en faire une pâte

Enrober la cuisse de dinde de la pâte précédemment mélangée

Placer la cuisse de dinde dans une cocotte ou un plat allant au four

Verser le vin blanc, ou autre liquide, autour de la cuisse de dinde et disposer les échalotes et l’ail autour de la cuisse

Mettre au four pendant 3 hrs en retournant la cuisse toute les heures … Mais en fonction de la taille de la cuisse, peut-être qu’il faudra 4 hrs …

La cuisse de dinde sera confite et vous pourrez la découper à la cuillère 😉

Dos de Lieu Noir en cuisson lente (3 persones)

Un filet de Lieu Noir (Tronçonné en 80-100 gr par personne)

Une gousse d’ail épluchée et ciselée en lamelles fines

Une échalote ciselée en lamelles fines

1 cm de gingembre ciselé en lamelles fines

1/4 de citron coupé en lamelles avec chair et zest ensemble

Huile d’olive

Épices de Xinjiang

>==–::–==<

Préchauffer le four à 80-90 °C

Dans un plat allant au four placer les tronçons de Lieu Noir en laissant un espace entre eux

Sur chaque tronçon répartir les lamelles d’aïl, d’échalotes, de gingembre et de citron

Mettre un trait d’huile d’olive sur chaque tronçon et une pincée d’épices de Xinjiang

Enfourner pendant 30 minutes … et si besoin … garder au four en redescendant la température à 55 °C …

2 recettes qui m’accompagnent tant en été qu’en hiver … D’ailleurs je les décline avec d’autres ingrédients comme de la poitrine de porc fraiche en hiver et du saumon issu d’élevages sain et naturel quelle que soit la période de l’année.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  2 astuces pour mes résolutions de 2021

Bref … Ces cuissons lentes sont tout à fait appropriées aux viandes et aux poissons gras selon nos humeurs … Nos envies de vouloir vivre le temps présent …. Ce que Gaïa nous transmet lors des cycles de saisons … Slow Life & Slow Food … N’est-ce pas ?

Slow Food - Zen & Relax

Et vous ?

Connaissiez-vous le terme de Slow Food ? Souhaiteriez-vous en apprendre plus sur les cuissons lentes ? Avez-vous des recettes à partager qui vous permettent de profiter du moment présent ?

Merci de m’avoir lu jusqu’à la fin, 

Eric Zen & Relax

… Dites-moi ce que vous pensez de cet article dans les commentaires … si vous avez pris du plaisir à me lire, partagez sur les réseaux et surtout … soyez ::Zen & Relax:: lors de vos introspections.

À bientôt …

Prenez soin de vous … et abonnez-vous pour retrouver une nouvelle publication chaque samedi matin dès le lever du jour dans le sud de la Bourgogne. 

✅ Vous pouvez également me suivre sur mon groupe Facebook « Zen :: Relax » ➽ ou bien par ma page Instagram « eric.bouf »

Crédits photos www.unsplash.com

*Je vous invite également à lire mes publications « Petit manuel d’aide à l’éveil de Soi », « Coloriages pour adulte Zen« , « La fulgurance du Verbe« , « Primalux: Petit recueil de lumière quotidienne« 

Crédit photo : www.unsplash.com

Si vous avez aimez l'article, vous êtes libre de partager ! :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
    1
    Partage
  •  
  •   
  •  
  •  
  •   
  •  
  •   
  •  
  •  

6 réflexions sur « Slow Food – Un vrai bonheur »

  1. Tout à fait d’accord Eric,prendre le temps de choisir ses aliments,hésiter à travailler une recette ou une autre en fonction de l’humeur du jour, de la saison.Réaliser la recette, mélanger les ingrédients, les assembler, les goûter, les assaisonner et finalement partager le plat concocté avec amour…. c’est un vrai bonheur!! Très bel article.

  2. Merci pour ce bel article, respectueux et qui nous réveille les papilles.
    J’aime pratiquer la slowfood même si personnellement, c’est pour voir la transformation des produits au fur et à mesure et pour éviter de tout brûler!
    Je me souviens avoir vu un four naturel pour le camping qui fonctionne à l’énergie solaire où la slow food est alors obligatoire ;)!
    MERCI pour tes recettes!

  3. Le temps est la valeur la plus précieuse sur notre terre… Croire que c’est l’argent est une grave erreur dont on ne prend conscience qu’à la dernière minute. J’en suis convaincu. Je suis à 100% d’accord pour essayer de reprendre le contrôle de ma vie et j’essaie de casser ce rythme infernal. J’ai pris une année sabbatique pour voyager et prendre le temps de vivre donc cette philosophie prolongée au domaine de l’alimentation ou plutôt de la cuisine… J’y souscris à 101% ! Merci Eric

  4. Le slow food, je ne connaissais pas. Mais le concept me plaît. Déjà de bien manger, et de prendre mon temps pour bien manger sainement. Ce sont des vertus qui me plaisent . Même si l’article ne parle pas que de ça 😉

  5. Bonjour Éric sympathique article. Slow food je ne connaissais pas mais je la pratique souvent. Manger sainement est devenu un leitmotiv à la maison. Je vais essayer tes recettes. On ouvre quand un resto ? Bonne journée mon cher Éric

  6. Hello
    Merci pour l’article et les recettes.
    J’essaie de revoir mon alimentation mais ce n’est pas évident. Beaucoup de mauvaises habitudes prises au fil des années et qu’il faut corriger !

Laisser un commentaire