#125 Un Grand Patron de Pierre Véry – Première et dernière phrases

titre Un Grand Patron de Pierre Véry

Lorsque le professeur Louis Delage, posant avec une sorte de tendresse le tranchant du bistouri sur l’épiderme, avait, d’un geste rapide, pratiqué une longue incision : « Quelle élégance ! Quel style !… » n’avait pu se défendre de chuchoter à l’oreille du professeur Charles Tannard son assistant Loiseau-Mielland.

Et la Maladie l’attendait, souriante…

Un grand patron – Pierre Véry

Telles sont les première et dernière phrases du livre “Un Grand Patron“ de Pierre Véry publié en 1951.

Avant de vous parler du livre Un Grand Patron de Pierre Véry, je dois vous expliquer le propos de cet article et sa place au sein du blog.

La rubrique ‘L’Alpha & L’omega’

Si vous suivez ce blog depuis quelques temps, vous savez que je publie un nouvel article chaque samedi matin, au lever du jour dans le sud de la Bourgogne …

Jusqu’à présent les articles sont articulés autour des rubriques de l’introspection, de la sylvothérapie et des recettes ‘Slow Food’ … Et vous avez probablement remarqué que depuis quelques années ces 3 thématiques ont nourries mes publications afin de permettre à chacun de stimuler l’énergie de son Corps, de son Coeur et de son Esprit … ce que j’aime appeler la Triangulation de Soi.

Aujourd’hui j’ai le plaisir de vous présenter une nouvelle thématique pour continuer à vous réveiller pour vous transformer …

Un Grand Patron de Pierre Véry #1

Voici ‘L’alpha & L’Oméga’ … Une rubrique qui reprend des premières et dernières phrases de livres … Une association de phrases que les auteurs n’ont pas nécessairement écrites pour être lues ensemble … mais qui parfois permettent d’ouvrir une piste de réflexion introspective … indépendamment des textes qui les séparent.

Pourquoi cette idée ?

Cette idée m’est venue je ne sais comment … mais depuis plusieurs années j’ai pris l’habitude de lire ces deux phrases avant de commencer un livre … en espérant chaque fois trouver une belle surprise … un peu comme lorsque l’on gratte un ticket de loterie.

Souvent je ne trouve aucun lien entre la première et la dernière phrase d’un livre … Mais lorsque c’est le cas, s’ouvre alors une piste de réflexion intérieure qui nourrit mon chemin de Vie … C’est un cadeau inattendu en quelque sorte … Une piste introspective ‘subliminale’ que l’Univers m’offre au grès de mes recherches …

D’où viennent les premières et dernières phrases ?

Tout d’abord elles proviennent des livres de ma bibliothèque, puis de celles de mon entourage … et ensuite des rayons de livres en librairies, magasins et bouquinistes …

Recueillir des premières et dernières phrases est devenu une activité que j’affectionne, où que je sois … une quête de pépite à venir … un peu comme un chercheur d’or qui attend la ‘trouvaille’ …

Un Grand Patron de Pierre Véry #2

Est-ce que je lis tous les livres dont je retranscris les premières et dernières phrases ?

Certains oui, mais pour la plupart non ! … Ce qui m’intéresse n’est pas le contenu du livre, mais l’inconsciente concordance entre ces deux phrases.

Peu m’importe qu’elles aient été conçues pour être lues ensemble … et si c’est le cas je salue le génie de l’auteur … néanmoins je ne peux m’empêcher de penser que cela manifeste le pouvoir de l’inconscient de chacun … la manifestation d’un message qui ne demande qu’à être décrypté …

Comment interpréter ces deux phrases ?

Libre à chacun de le faire selon ses propres attentes … voir n’en rien décrypter … mais pour ma part j’essaye de trouver une vibration, un fil conducteur, comme un ‘fil d’ariane’ pour guider mon regard sur la vie qui se manifeste devant moi

Ainsi tous les 15 jours je vous présenterai la première et la dernière phrase d’un ouvrage … “L’Alpha & L’Omega“ est la réflexion qu’elles m’inspirent indépendamment du contenu du livre et de la notoriété de l’auteur …

“Le seul, le vrai, l’unique voyage c’est de changer de regard.”Marcel Proust

Un Grand Patron de Pierre Véry

Voici donc la première et la dernière phrase du livre ‘Un Grand Patron’ de Pierre Véry.

Lorsque le professeur Louis Delage, posant avec une sorte de tendresse le tranchant du bistouri sur l’épiderme, avait, d’un geste rapide, pratiqué une longue incision : « Quelle élégance ! Quel style !… » n’avait pu se défendre de chuchoter à l’oreille du professeur Charles Tannard son assistant Loiseau-Mielland.

Et la Maladie l’attendait, souriante…

UN GRAND PATRON – PIERRE VÉRY
Un Grand Patron de Pierre Véry

Deux phrases qui m’interpellent, qui ouvrent une réflexion vers la finalité de notre vie

  • Qu’est que la Maladie ?
  • Qui attend-elle ?
  • Et si elle attend souriante, est-ce parce qu’elle se sait irrémédiable ?

Cela me rappelle les derniers mots d’une personne très chère qui, à son crépuscule, partagea ses dernières pensées …

  • Ai-je rendu les gens heureux autour de moi ?
  • Ai-je fait tout ce que je souhaitais dans ma vie ?

Je lui ai répondu qu’il n’existait pas de réponses absolues, qu’elle seule en détenait la vérité … Et peu importe la vie que nous ayons mené, ce qui importe est de l’avoir vécue en pleine harmonie par notre Corps, notre Coeur et notre Esprit … Une Triangulation de Soi qui active une paix intérieure propice à rencontrer ‘l’irrémédiable’

Et vous ?

Que faites-vous pour être en paix avec votre Corps, votre Coeur et votre Esprit ?Qu’elle est votre méthode pour activer votre Triangulation de Soi ?

Merci d’avoir lu cet article jusqu’à sa fin … Portez-vous bien … et soyez ::Zen & Relax::

Eric Zen & Relax

Prenez soin de vous … et si vous ne l’avez déjà fait … abonnez-vous en cliquant ici pour retrouver une nouvelle publication chaque samedi matin dès le lever du jour dans le sud de la Bourgogne. 

À bientôt,

Eric

Je vous invite également à me suivre sur le groupe Facebook Zen :: Relax, mon compte Instagram, ma page LinkedIn et ma chaîne YOUTUBE

Crédits photos : Unsplash.com

Si vous avez aimez l'article, vous êtes libre de partager ! :)
 
       1  
1
Partage
 
 
       

2 réflexions sur « #125 Un Grand Patron de Pierre Véry – Première et dernière phrases »

  1. Pour être en paix…. Je fais en sorte de positiver même lorsque mes vieux réflexes viennent troubler ces bonnes intentions. C’est incroyable combien ce positivisme peut établir une harmonie coeur, esprit et donc corps.
    Je fais en sorte de ne pas juger hâtivement.
    Je fais en sorte d’être à l’écoute de chacun et …. le plus difficile, d’être à l’écoute de moi-même .
    Merci Éric, d’avoir ouvert cette bulle de réflexion.

  2. Merci pour ce partage et cette question existentielle de notre pouvoir d’action au quotidien sur notre entourage.
    Perso, j’essaie de rayonner de belles ondes et j’en suis fière avec cela.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *