#138 – L’Arbre et l’hiver – Incroyable résilience

l'arbre et l'hiver

Le Solstice du 21 décembre a marqué le début de l’hiver … Pourtant les arbres se sont préparé à l’arrivée du froid et au déclin de la lumière depuis l’équinoxe d’automne le 21 septembre … Une transition énergétique orchestrée par d’Âme Nature pour permettre à l’arbre d’accueillir l’hiver … Un changement de saison que nous pouvons également intégrer intérieurement.

L’arbre et l’hiver … ?

En hiver, contrairement aux apparences, les arbres travaillent.  Ils mettent en place des stratagèmes pour lutter contre le froid et le gel.

Selon le site ecotree.green voici 4 activités qui relient l’arbre et l’hiver … 

En hiver, les arbres sont en dormance

les arbres dorment à moitié et on appelle cela le phénomène de la dormance … une longue somnolence à partir de l’automne et jusqu’à ce que le printemps se manifeste.

En dépit des apparences, les arbres travaillent l’hiver

Bien qu’en extérieur tout semble figé, en hiver l’arbre continu à vivre de ses racines jusqu’aux tissus conducteurs de son tronc et de ses branches.  Cela maintient toutes les fonctions biologiques nécessaires à sa survie.  la sève ne circulera plus, cependant d’autres fonctions s’enclencheront pour se protéger contre le gel.

La respiration des cellules se poursuit, de même que la pousse des racines.  Pour les arbres au feuillage persistant, il y a toujours photosynthèse et transpiration par les feuilles, malgré un ensoleillement plus faible et des températures plus basses qui ralentissent considérablement ces mécanismes.

l’arbre vit pleinement le moment présent de la lumière et les conditions climatiques chaque fois qu’elles se présentent.

L’hiver, les arbres sont en lutte contre le froid

En hiver, l’arbre mène une lutte active contre le froid et les effets du gel, tout particulièrement.  Pour cela, il met en place différents mécanismes:

  • La dormance, abordée plus haut dans l’article, qui empêche le gel des jeunes tissus fragiles issus de la croissance en l’arrêtant ou la limitant fortement. 
  • L’endurcissement qui augmente la tolérance au froid des cellules et des tissus de l’arbre. 
  • La réparation et la production de ses vaisseaux transporteurs de sève brute, qui auraient été endommagés par une embolie hivernale.

Le gel menace les rameaux de rupture par explosion , le tronc de se fendre.  Voila comment un arbre, organisme vivant, s’organise par ces mécanismes pour combattre le froid qu’il anticipe dès la venue de l’automne.

l'arbre et l'hiver

Et les arbres se réparent en hiver

L’hibernation de l’arbre est également le moment de profiter de la saison basse pour réparer les dégâts causés pendant les mois de printemps et d’été.  Il répare ses vaisseaux transporteurs de sève brute et enclenche une production de nouveaux vaisseaux. 

Leur rôle est d’empêcher la formation de bulles d’air lors des cycles de gel-dégel dans ses vaisseaux qui transportent la sève brute, des racines jusqu’au sommet de l’arbre. Permettre la remontée de la sève au printemps sans problèmes, pour un nouveau bourgeonnement, l’éclosion de feuilles et finalement la production de fruits et de graines.

L’hiver est en quelque sorte une saison incontournable pour les arbres … L’hiver apporte le repos qui leur permet d’être d’attaque dès le retour de conditions météorologiques plus favorables, au printemps.

L’arbre et l’hiver … Les bienfaits de l’hibernation

Si l’hibernation est nécéssaire, voir bénéfique aux arbres … ne le serait-elle pas pour nous ?

Voici 4 enseignements de d’Âme Nature en hiver sur lesquels nous pouvons méditer.

  1. Apprivoiser le temps et la lumière qui ralentissent, se poser et profiter de ce nouveau ’moment présent’
  2. Intérioriser la dormance de l’hiver pour se connecter à la résilience de ‘dÂme Nature’
  3. Trouver le temps pour Soi … Se cocooner et se nourrir de sa chaleur intérieure 
  4. Se réparer, et se préparer aux prochains que la lumière de l’été nous apportera

 1.   Apprivoiser le temps et la lumière qui ralentissent

À partir de l’équinoxe de l’automne, le 21 septembre, les feuilles commencent à changer de couleur pour finalement décider de quitter leur branche au plus tard lors du Solstice d’hiver, le 21 décembre.  

Un processus auquel nous ne pourrons pas échapper.  Un processus ‘divin’ car il relève de l’équilibre de notre univers terrestre, donc hors de notre contrôle humain.

Accueillir la lumière décroissante comme cycle naturel de la nature qui régulera notre psyché … 

l'arbre et l'hiver

2.    Intérioriser la dormance de l’arbre et de l’hiver

La vibration de d’Âme Nature ralentit tel le schéma d’une cloche inversée entre le 21 septembre et le 21 mars … une courbe en baisse, puis un regain d’énergie qui a pour effet de nous plonger dans notre intériorité, et nous préparer à accueillir l’effervescence de l’été à partir du printemps … vers l’équinoxe du 21 mars, avant d’atteindre son point culminant le 21 juin.

Nous avons une fenêtre de 6 mois qui englobe l’automne et l’hiver, pour rentrer dans ’notre hibernation’ … Par cela il n’est nullement question de devenir un ermite … mais ces mois que d’Âme Nature nous offre comme replis énergétiques invitent à rechercher un ancrage pour avancer sur notre chemin de vie … Un moment de repli intérieur avant l’équinoxe du printemps, le 21 mars.

3.    Prendre le temps pour soi 

Les jours sont courts et les nuits sont longues … Un moment de l’année pour adopter un rythme 3 tiers/4 tiers … 3 tiers d’éveil social et professionnel, 4 tiers de repli intérieur et de repos.

Dans une semaine qui se compose de 168 heures (7×24 hrs),  seulement 72 heures devraient être consacrées à nos activités sociales et professionnelles et 96 heures à notre intériorité et repos … si possible

Pourquoi tant d’heures d’intériorité et de repos par semaine ?

 …  Tout simplement parce que nous sommes ‘enfant’ de Gaïa, comme les arbres, et les cycles d’absence de lumière sont propices à nous ressourcer par l’introspection et le repos.

4.    Se réparer et se préparer

Cette vibration descendante qui commence en automne, et jusqu’au printemps, nous invite à puiser dans notre for intérieur … Une plongée pour s’interroger et se questionner sur sa résilience envers les aléas de la vie

C’est par l’absence progressive de lumière extérieure que je peux m’éclairer intérieurement … Un mécanisme personnel, que nul autre peut activer …

Ce n’est qu’en trouvant la lumière de notre prisme intérieur que nous pourrons mettre en lumière nos fissures extérieures, et les réparer.

En résumé … L’arbre et l’hiver

Nous sommes étroitement liés aux cycles de d’Âme Nature … Comme le arbres !

Le temps long qui sépare l’équinoxe d’automne à celui du printemps invite à un repli sur Soi et une intériorisation réparatrice … La baisse progressive de la lumière et de la vibration de la Nature nous incite à prendre un recul personnel sur la ‘Vie’ que nous menons.

Ne sommes-nous pas intimement lié à l’arbre et l’hiver ?

l'arbre et l'hiver

Et vous ?

Quelles vibrations ressentez-vous en hiver ?  Comment vivez-vous la lumière du jour qui s’efface à partir de l’équinoxe d’automne ?  Comment vous préparez vous au retour du printemps ?

Merci d’avoir lu cet article jusqu’à sa fin … Portez-vous bien … et surtout soyez Zen & Relax.

Eric Zen & Relax

Prenez soin de vous, et si vous ne l’avez déjà fait abonnez-vous en cliquant ici pour recevoir une newsletter inédite chaque samedi matin dès le lever du jour dans le sud de la Bourgogne. 

À bientôt,

Je vous invite également à me suivre sur le groupe Facebook Zen :: Relax, sur mon compte Instagram, ma page LinkedIn ou ma chaîne YOUTUBE … Eric

Crédits photos : Unsplash.com

Si vous avez aimez l'article, vous êtes libre de partager ! :)
 
       

5 réflexions sur « #138 – L’Arbre et l’hiver – Incroyable résilience »

  1. Eric; Merci encore de nous avoir régalé avec cet article « L’arbre et l’hiver », je l’ai lu avec beaucoup d’intérêt et plaisir. La Vie Secrète des Arbres de Peter Wohlleben est vraiment à lire et relire, merci de nous l’avoir recommandé.

  2. Merci pour cet article. l’Hiver n’est pas ma saison préférée, mais j’aime ton idée de le voir comme un ressourcement, un temps d’intériorisation et d’introspection.

  3. Une transition énergétique comme je les aime 😉 Pendant que les arbres travaillent en luttant contre le froid et d’une autre manière en se régénérant, les animaux se reposent. Ton article, me permet de prendre plus « conscience » de ce qui nous entoure, car nous prêtons parfois rarement « l’attention ». Je prends conscience de l’importance de « connaître » le fonctionnement des êtres qui nous entoure.
    Merci Eric pour ces 4 enseignements de d’Âme Nature, des outils qui me semble indispensables et très bénéfiques en hiver ! 😀

  4. Merci pour cet article automne hiver Eric ! Je n’aime pas le froid et je n’aime pas marcher quand les températures extérieures ne sont pas très élevées. Au final cependant, les balades sont nécessaires aussi bien pour nous, les grands que pour nos petits tout au long de l’année. Dès lors, le vêtement approprié intervient ici, et notre envie de profiter des différents décors de la nature. Merci encore!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *