Gaïa – “D’Âme” Nature

Les paragraphes qui suivent ne sont pas un article mais la retranscription d’un podcast transformé en vidéo dans laquelle j’aborde Gaïa, la Terre et l’Esprit qui l’habite … J’aime appeler cela “D’Âme” Nature.

Si vous préférez lire vous trouverez la transcription du texte ci-dessous, mais franchement je vous recommande de visionner la vidéo 😉

Gaïa – “D’Âme” Nature

Bienvenue sur le podcast du blog sereveillerpoursetransformer.com  … Je suis Eric et aujourd’hui je vais vous parler de trois étapes pour se connecter à Gaïa … Vous avez certainement déjà entendu le nom de Gaïa … mais au-delà de sa dimension mythologique voire spirituelle … j’aime utiliser Gaïa pour décrire l’Âme de la Nature dans laquelle nous vivons … Gaïa est donc selon moi notre “D’Âme” Nature.

Alors si vous suivez le blog régulièrement, vous savez que je parle de Corps, d’Âme et d’Esprit.  Une activation successive et ascensionnelle qui déclenche la Triangulation de Soi … Cela permet de trouver sa propre dimension ::Zen & Relax ::  Un état d’Égoïsme positif pour appréhender en pleine conscience notre Unicité envers les autres ?  

En bref … 

‘Se connaitre soi-même pour mieux s’ancrer parmi les autres au travers de notre impact extrospectif’ 

Je vois déjà dans vos yeux cette étincelle interrogative … qu’est-ce que ça veut dire ‘Extrospectif’ ?  … Pour autant que vous trouverez facilement la définition du terme introspectif dans les dictionnaires comme :

L’Observation méthodique, par le sujet lui-même, de ses états de conscience et de sa vie intérieure.

Le terme ‘extrospectif’ n’existe même pas dans le Larousse ou le Robert !

Je l’ai inventé … et voici comment je le défini :

Le travail méthodique, par le sujet lui-même, de la transmutation de ses états de conscience et de sa vie intérieure pour mieux ancrer sa présence dans son environnement de vie.

Un effort personnel que nous devons déployer pour vivre en harmonie auprès des autres … Et cela commence toujours par notre travail introspectif du Corps de l’Âme et de l’Esprit …  Un programme séquentiel qui active les sens, puis la gestion des émotions pour permettre le lâcher-prise de l’Esprit.

Tout un programme n’est ce pas ?

En tout cas … c’est le cœur du programme de “Réveil de Soi“ que je propose en 9 ateliers consécutifsVous trouverez ici les détails de cet accompagnement

In-fine le message à retenir est le suivant :

“Vivez vos 5 sens par votre Corps pour aligner vos émotions dans votre Âme et ouvrir votre Esprit.“

Et pour se connecter à son Corps quoi de plus accessible que la nature … Voici donc 3 étapes pour intérioriser à Gaïa – “D’Âme“ Nature. 

  1. Marcher dans la nature sans stress
  2. Mettre En Pratique Le Pouvoir Du Moment Présent
  3. Se connecter intimement aux arbres ?

MARCHER CHEZ “D’ÂME” NATURE SANS STRESS

Tout d’abord, la marche met en jeu le système cardiovasculaire.  Le risque d’infarctus après 40 ans est doublé chez les personnes qui sont sédentaires et marcher agit directement sur le taux de cholestérol et la régulation de la glycémie.

Nous sommes composés majoritairement de liquides et pour favoriser la circulation de notre sang, notre lymphe et notre eau, il faut impérativement bouger au moins 30 minutes par jour pour faire entre 1 000 et 10 000 pas.

La marche stimule la circulation sanguine dans les membres inférieurs et renforce le muscle cardiaque. À un rythme soutenu, notre système respiratoire travaille également plus et se trouve ainsi renforcé.  Quand on marche, on agit donc sur la taille de nos cellules adipeuses, notre surcharge graisseuse et sur ce que l’on élimine comme dans un programme global de perte de poids.

Du point de vue osseux, la marche permet de diminuer l’ostéoporose et l’arthrose car les cartilages se nourrissent pendant le mouvement.  Sans compter que la marche diminue les risques de cancer du sein, de l’appareil locomoteur, du côlon et ceux des cancers dus au tabagisme.

Sur les plans mental et émotionnel on apprend à contrôler ses émotions et à les apaiser de façon physique. On arrive aussi à établir un juste équilibre entre le travail intellectuel et le travail physique tout en accroissant la connaissance de son corps.  On trouve plaisir et sérénité par une meilleure oxygénation, propice à générer le calme intérieur et l’équilibre cérébral. 

Saviez-vous qu’une recherche de l’université de Stirling en Écosse a ainsi démontré que 30 minutes de marche par jour ont les mêmes effets sur le cerveau qu’un comprimé de Prozac© ?   Cela s’explique très facilement : marcher atténue les sentiments négatifs et la rumination mentale. Cela permet d’installer un dialogue intérieur, d’associer, émettre des hypothèses, peser le pour et le contre d’une décision, voire laisser divaguer nos pensées pour qu’elles soient fécondes.  Il est indéniable que cela permet d’augmenter l’estime de soi et renforce les liens d’amitié ou familiaux. 

METTRE EN PRATIQUE LE POUVOIR DU MOMENT PRÉSENT

Marcher en pleine nature permet à chacun de trouver sa place au sein du macrocosme de la vie … Au sein de l’univers terrien que nous partageons avec les règnes végétal et minéral.  

Des promenades en bord de mer, en forêt ou dans des parcs permettent de faire le point … de ressentir la vitalité de la lumière naturelle et de se recentrer intérieurement pour mesurer les étapes franchies … Se féliciter du chemin parcouru et envisager la destination qui se manifeste devant soi.  

En cheminant dans la nature nous trouvons la capacité de se déconnecter de notre quotidien.  Nous retrouvons nos sens primordiaux, ceux de nos ancêtres qui vivaient au rythme des saisons.  

Cela permet également de renouer avec l’éternel enfant que nous sommes.  Celui qui s’émerveille d’une fleur, d’un coquillage, d’un bruit ou d’une feuille.  

“L’émerveillement du moment présent, par la connexion spirituelle à notre environnement naturel.“  

Cela ouvre les portes de nos centres énergétiques qui animent notre liberté de Corps, d’Âme et d’Esprit.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment utiliser le symbolisme des nombres ?

Alors prenez vos baskets et arpentez les sentiers de la nature …  Gaïa – “D’Âme Nature“ vous le rendra bien. 

En mettant en pratique le pouvoir du moment présent, vous serez déconnecté du tumulte urbain, et reconnecté avec vous-même.

Connaissez-vous la vitamine G ?

C’est le nom donné par des chercheurs de l’Université de Stanford à l’impact positif que la nature exerce sur notre bien-être mental ? Leur étude démontre que la nature est un moyen naturel, efficace (et gratuit) de prévenir la dépression et régule nos émotions pour nous aider à nous sentir mieux.

Mais également selon une autre étude japonaise, les phytoncides, les molécules sécrétées dans l’air par les arbres et les forêts, ont pour effet de faire baisser la pression sanguine lorsqu’on les inhale … Alors, n’oubliez pas de respirer à plein poumons !

D’ailleurs des psychologues de l’Université de l’Utah du Kansas aux états unis ont mesuré l’impact de la nature sur la créativité à partir du Remote Associates Test (RAT) qui mesure le potentiel créatif.  Les résultats sont étonnants car avec seulement 4 jours d’immersion en forêt et de déconnection technologique, la créativité est améliorée de 50%.

Ainsi pour mettre en pratique le pouvoir du moment présent l’on peut se libérer en se connectant à Gaïa – D’Âme Nature et trouver notre place au sein du macrocosme de la vie, de l’univers terrien que nous partageons avec les règnes végétal et minéral.  

Alors prenons nos chaussures de randonnées et arpentons les sentiers de la nature.  

“D’Âme Nature“ nous le rendra bien !

SE CONNECTER INTIMEMENT AUX ARBRES

Pour ma part j’aime particulièrement me promener en forêt au tournant des saisons.  Constater les changements de couleurs des feuilles et de la végétation.  D’humer les odeurs qui marquent les cycles de la nature.  De m’assoir contre un arbre, ressentir son écorce contre mon dos et toucher le sol avec mes mains.  D’écouter le son de l’air dans les feuilles ou celui des vagues si je suis en bord de mer.  Et croquer dans un carré de chocolat, fruité au printemps ou bien aux noix en automne, pour avoir en bouche le goût du moment présent.  

Lorsqu’il m’arrive de réunir mes cinq sensations primordiales … alors je rentre dans une dimension introspective qui me mets hors du temps présent.

Connaissez-vous la Sylvothérapie ?

La Sylvothérapie c’est se connecter à un arbre ! Une excellente façon de se revitaliser … voire de s’énergiser !  Mais comment et pourquoi le faire ?

Se connecter à un arbre permet tout simplement de puiser dans la fréquence vibratoire de Gaïa – D’Âme Nature pour trouver un lâcher-prise et vivre le moment présent.

Les arbres, comme tout être vivant sont des antennes énergétiques. Ils sont ancrés dans la terre et ont la tête dans le ciel. 

D’un point de vue symbolique la terre représente notre dimension physique et le ciel notre dimension spirituelle … 

D’ailleurs la mythologie Grecque nous apprend que le mariage de Gaïa (déesse de la terre) avec Ouranos (dieu du ciel) donne naissance à Aphrodite déesse de l’amour et de la beauté … et l’Âme de la Nature est belle n’est-ce pas ?

Se connecter à un arbre permet de puiser dans le flux énergétique qui s’active entre la terre et le ciel. Ce flux énergétique se matérialise par la poussée de sève qui part des racines vers les feuilles les plus hautes pour ensuite redescendre vers le sol. Cela produit une pression, une énergie que nous allons essayer d’intérioriser en apposant nos mains sur le tronc de l’arbre.

Alors il n’est pas forcément nécéssaire de se connecter à un arbre pour se connecter à Gaïa-D’Âme Nature. Les plantes, les fleurs et les promenades en forêt sont d’excellentes entrées en matière. Néanmoins un arbre, tant par sa taille, sa hauteur que sa complexité est particulier … car il comprend non seulement la dimension d’une plante, la complexité d’une fleur mais surtout un ancrage et une force incomparable.

“Se connecter à un arbre requiert d’activer nos 5 sens … Pleinement et en toute conscience.“ 

Les Japonais l’on d’ailleurs appelé Shinrin-Yoku : l’appel de la forêt.

Chaque promenade dans la nature active nos 5 sens et par cela nous détache de notre rationalité urbaine pour nous reconnecter à nos sens primordiaux :

  • l’Ouïe – les bruits, craquements et bruissements autour de nous
  • la Vue – multi-dimensionnelle par la multitude des paysages et des formes qui s’offrent à nous
  • le Goût – évidemment si nous mangeons des plantes – mais surtout par “l’arrière goût” introspectif de ce que nous vivons ici et maintenant
  • l’Odorat – les senteurs et effluves des plantes, de la terre mouillée …
  • le Toucher– l’intime connexion avec le monde végétal et minéral lorsque nous les prenons dans nos mains.

L’activation de nos 5 sens déclenchent un sentiment de bien-être qui se loge dans notre Âme, le socle de nos émotions. Ce sentiment est une sorte de 6ème sens, d’intuition, que je décris dans les articles Les 5 sensations pour vibrer et Haïkus et 6ème sens.

C’est une activation épanouissante pour accéder au lâcher-prise de notre Esprit … et vivre le moment présent en pleine conscience sur un niveau vibratoire supérieur … Comme en méditation.

Alors comment se connecter à ce niveau vibratoire avec un arbre ? … et trouver un lâcher prise avec Gaïa-D’Âme Nature pour vivre le moment présent en pleine conscience ?

Mes 5 étapes pour se connecter à un arbre 

  • Trouver où se connecter
  • Savoir lâcher-prise
  • Rencontrer l’arbre
  • Vivre la connexion
  • Reprendre son chemin

C’est une routine que j’ai développée et que je pratique chaque fois que je vais me promener en forêt.

Voici comment les mettre en oeuvre : 

1.     TROUVER OÙ SE CONNECTER

 En premier lieu il va vous falloir trouver un endroit dans lequel vous pourrez être au calme sans vous préoccuper du regard des passants … Sauf évidemment si cela vous est totalement indifférent.

Un arbre en pleine terre de préférence en forêt. Pourquoi en forêt ? Tout simplement parce que dans la forêt la nature est Reine … et il existe un écosystème qui est moins soumis au contrôle de l’homme comme dans des parcs ou des jardins. 

Dans la forêt les arbres sont plus libres, moins espacés et vivent en communauté les uns à coté des autres.  La terre y est plus fertile grâce à l’humus produit par leurs feuilles et la biodiversité à la base des troncs. 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Savoir encore danser ... !

L’arbre devra être d’une taille suffisamment large pour pouvoir apposer les deux mains écartées directement sur l’écorce. Il est donc préférable qu’il soit dénué de lierre ou de plantes grimpantes … et qu’il soit en bonne santé.

Mais surtout il faut que l’arbre vous plaise … Sa forme, son essence, sa taille, l’aspect de son écorce, le déploiement de ses branches, son feuillage … Bref il faut presque un coup de foudre, même si pour un arbre ce n’est particulièrement approprié 🙂

Lorsque vous avez trouvé l’arbre parfait, et au bon emplacement, il va falloir se mettre en condition pour se connecter avec lui.

2. SAVOIR LÂCHER-PRISE

Le principe de base est d’harmoniser notre vibration intérieure. Cela implique de mettre en cohérence nos trois centres énergétiques qui sont le Corps, l’Âme et l’Esprit. 

Notre centre énergétique du Corps se situe au niveau de l’abdomen, celui de l’Âme au niveau du thorax et l’Esprit au niveau du cortex au milieu du front. 

Nous pouvons les harmoniser et les connecter successivement par un mécanisme ascendant et descendant de respiration détaillé dans l’article Respiration pour dynamiter le stress.

Le principe est d’inspirer par le nez pour gonfler l’abdomen puis faire glisser le souffle vers le thorax, et pour finir l’élever au niveau du cortex (le front). Gardez votre respiration aussi longtemps que vous pouvez, les yeux fermés,  puis ensuite expirer lentement par la bouche en faisant descendre le souffle du cortex vers le thorax, puis vers l’abdomen.

En redescendant votre souffle ressentez l’alignement de votre corps qui s’ancre entre le ciel et la terre.

Avec cette respiration nous alignons nos 3 centres énergétiques, le Corps, l’Âme, l’Esprit et harmonisons notre fréquence vibratoire … En continuant ce va et vient respiratoire 3 ou 4 fois, un lâcher-prise se mettra en place et c’est à partir de ce moment nous pouvons rencontrer l’arbre.

3. RENCONTRER L’ARBRE

Maintenant que notre Esprit est prêt à vivre l’instant présent, il est temps de se présenter à l’arbre … Il faut lui demander si nous pouvons nous connecter à lui puisque nous l’avons choisi … Mais attention … il est très probable que ce soit lui qui nous a choisi à l’insu de notre plein gré 😉

Debout et à quelque distance de l’arbre, observez attentivement ses racines, son tronc, ses branches et son feuillage et Demandez-lui l’autorisation de vous connecter à son énergie vibratoire … Intériorisez vos 5 sens et remerciez-le de vous accueillir.

Prenez une grande respiration Corps, Âme, Esprit et en ancrant vos pieds fermement dans le sol apposez vos mains sur le tronc … Activez vos 5 sens … particulièrement le toucher sur l’écorce.

Vous êtes maintenant prêt à vivre la connexion avec l’arbre.

4. INTÉRIORISER LA CONNEXION

Les pieds bien ancrés dans le sol, les mains posées sur le tronc, par un mouvement respiratoire ascendant et descendant, cherchez à harmoniser votre vibration intérieure avec celle de l’arbre.

À chaque montée de respiration, lorsqu’elle atteint votre front retenez votre souffle jusqu’à ce que vous devrez le relâcher. Pendant ce moment d’apnée, recherchez la vibration de l’arbre … Intériorisez votre ressenti en écoutant vos 5 sens … Puis expirez lentement en faisant redescendre votre souffle du cortex, vers le thorax, vers l’abdomen et puis jusqu’au bout de vos pieds, comme si vous preniez racine … 

Faites ce mouvement au moins 3 fois de suite … puis continuez avec une respiration ascendante et descendante calmement et en pleine conscience … Prenez le temps qu’il faut pour ressentir votre connexion avec l’arbre … Activez vos 5 sens et profitez de l’harmonie de votre vibration intérieure.

5. REPRENDRE SON CHEMIN 

Pour clôturer l’exercice remerciez l’arbre en regardant attentivement ses feuilles, ses branches, son tronc et ses racines … Faites un signe, propre à vous, pour le saluer et reprenez le cours de votre promenade.

Vous voila rechargé, ré-énergisé, ressourcé par la vibration de Gaïa … la vibration de la conscience primordiale qui relie tous les atomes de l’Univers entre eux …

Vous vous êtes connecté au macrocosme de la vie. Vous avez  manifesté  l’unicité de votre dimension humaine en pleine harmonie avec le monde minéral et végétal.

Et je vous partage une citation de MARC-AURÈLE FORTIN

L’arbre, c’est un peu notre symbole. Planté sur Terre, il tente de s’élever vers la lumière. Il cherche un passage, il cherche à comprendre, il cherche la posture la plus avantageuse. Je me sens un peu dans la même poursuite, dans la même quête.

EN RÉSUMÉ

Gaïa – D’Âme Nature n’est pas juste un terme mythologique ou philosophique, mais bien l’expression de notre connexion avec l’Âme de notre dimension terrestre … ce que j’aime appeler “D’Âme Gaïa“.

Marchez en forêt … Vivez vos 5 sens … Connectez-vous aux arbres, ces mémoires de la Terre … Intériorisez votre 6ème sens … l’émotion épanouissante qui nous ouvre les portes du lâcher-prise de l’Esprit.

Et vous ?  

Connaissiez-vous Gaïa ? Êtes-vous un adepte des marches en forêt ?  Aimeriez-vous être accompagné pour découvrir la Sylvothérapie ? Qu’est-ce que la nature vous inspire ?

 

Merci de m’avoir lu jusqu’à la fin, 

Eric Zen & Relax

… Dites-moi ce que vous pensez de cet article dans les commentaires … si vous avez pris du plaisir à me lire, partagez sur les réseaux et surtout … soyez ::Zen & Relax:: lors de vos introspections.

À bientôt …

Prenez soin de vous … et abonnez-vous pour retrouver une nouvelle publication chaque samedi matin dès le lever du jour dans le sud de la Bourgogne. 

✅ Vous pouvez également me suivre sur mon groupe Facebook “Zen :: Relax” ➽ ou bien par ma page Instagram “eric.bouf”

Crédits photos www.unsplash.com

Si vous avez aimez l'article, vous êtes libre de partager ! :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
    1
    Partage
  •  
  •   
  •  
  •  
  •   
  •  
  •   
  •  
  •  

5 réflexions sur « Gaïa – “D’Âme” Nature »

  1. Gaïa, dame nature, mère nature… Pour nous c’est notre mère nourricière. Allier connexion à la nature et pouvoir du moment présent sont une vraie clé pour atteindre la sérénité ! Dès que nous nous sentons stressés ou déprimés nous allons nous plonger en pleine nature, l’effet apaisant est immédiat !

  2. Merci pour cet article, pour le podcast, et pour cette vidéo qui nous présente visuellement tes stratégies. J’aime la nature, mais les conseils que tu nous offres sont une bonne alternative pour améliorer encore notre état d’esprit. Merci encore!

  3. La connexion des sens à la Nature est une démarche qui me parle (m’attire) particulièrement. Tellement de bienfaits pour ceux qui s’en rendent compte ! Merci pour vos lignes.

  4. merci Eric pour cette inspiration nature, j’ai particulièrement aimé tes conseils pour se connecter à un arbre 😊j’ai enregistré ton article pour le conseiller dans mon groupe 😁

Laisser un commentaire