Sylvothérapie et se connecter à un arbre

Sylvothérapie

La sylvothérapie et se connecter à un arbre ! Une excellente façon de se revitaliser … voire de s’énergiser ! Mais comment et pourquoi le faire ?

Se connecter à un arbre permet tout simplement de puiser dans la fréquence vibratoire de la Nature pour trouver un lâcher-prise et vivre le moment présent.

Les arbres, comme tout les êtres vivants sont des antennes énergétiques. Ils sont ancrés dans la terre et ont la tête dans le ciel. D’un point de vue symbolique la terre représente notre dimension physique et le ciel notre dimension spirituelle … D’ailleurs la mythologie Grecque nous apprend que le mariage de Gaïa (déesse de la terre) avec Ouranos (dieu du ciel) donne naissance à Aphrodite déesse de l’amour et de la beauté … et que Dame Nature est belle n’est ce pas ?

Se connecter à un arbre permet de puiser dans le flux énergétique qui s’active entre la terre et le ciel. Chez l’arbre ce flux énergétique se matérialise par la poussée de sève qui part des racines vers la branche la plus haute pour ensuite redescendre vers le sol. Cela produit une pression, une énergie que nous allons essayer d’intérioriser en apposant nos mains sur l’arbre.

Deux réseaux de distribution, et deux types de sève

A l’intérieur du tronc et des branches, la sève suit un parcourt bien précis, et elle est canalisée par des vaisseaux spécifiques :

La sève brute circule des racines vers les feuilles. Elle est principalement composée d’eau et de nutriments et circule dans des tissus que l’on appelle le xylème. On l’appelle aussi sève montante.

La sève élaborée est le résultat de la photosynthèse par les feuilles. Chargée en sucres elle va circuler en sens inverse de la sève brute, c’est à dire des feuilles vers les racines, dans des tissus que l’on appelle le phloème. Elle est aussi appelée sève descendante.

coaching-vitalbonsai.fr

Il n’est pas forcément nécéssaire de se connecter à un arbre pour se connecter à la Nature. Les plantes, les fleurs et les promenades en forêt sont une excellente entrée en matière. Néanmoins un arbre, tant par sa taille, sa hauteur que sa complexité est particulier car il comprend non seulement la dimension d’une plante, d’une fleur mais surtout un ancrage et une force incomparable.

Se connecter à un arbre requiert d’activer nos 5 sens … Pleinement et en toute conscience.

se connecter à un arbre

Nos 5 sens et la sylvothérapie

Vouloir se connecter aux bienfaits de la Nature n’est pas un phénomène nouveau. La Sylvothérapie s’appelle d’ailleurs en japonais Shinrin-Yoku : l’appel de la forêt.

Chaque promenade dans la nature active nos 5 sens et par cela nous détache de notre rationalité urbaine pour nous reconnecter à nos sens primordiaux :

  • l’Ouïe – les bruits, craquements et bruissements autour de nous
  • la Vue – multi-dimensionnelle par la multitude des paysages et des formes qui s’offrent à nous
  • le Goût – évidemment si nous mangeons des plantes – mais surtout par “l’arrière goût” introspectif de ce que nous vivons ici et maintenant
  • l’Odorat – les senteurs et effluves des plantes, de la terre mouillée …
  • le Toucher– l’intime connexion avec le monde végétal et minéral lorsque nous les prenons dans nos mains.

Nos 5 sens ressentis par notre Corps déclenchent un sentiment de bien-être qui se loge dans notre Âme, le socle de nos émotions. Ce sentiment est une sorte de 6ème sens, d’intuition, que je décris dans les articles Les 5 sensations pour vibrer et Haïkus et 6ème sens.

L’activation épanouissante de notre Âme permet par la suite d’accéder au lâcher-prise de notre Esprit. Cela permet de vivre le moment présent en pleine conscience et se connecter à un niveau vibratoire supérieur comparable à la méditation.

En sylvothérapie et pour se connecter à un arbre il est nécéssaire d’accéder à ce niveau vibratoire supérieur … C’est à dire trouver un lâcher prise pour pleinement vivre le moment présent.

sylvothérapie et forêt

Mes 5 étapes de sylvothérapie pour se connecter à un arbre

  • Trouver où se connecter
  • Savoir lâcher-prise
  • Rencontrer l’arbre
  • Vivre la connexion
  • Reprendre son chemin
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  La méditation pour les nuls pour ouvrir l'Esprit

Depuis quelque temps j’ai développé ces 5 étapes pour me connecter avec un arbre lorsque j’en ressent le besoin … C’est d’ailleurs devenu une routine que je pratique chaque fois que je vais me promener en forêt.

Voici comment les mettre en oeuvre :

1. Trouver où se connecter

Se connecter à un arbre est certainement une activité normale pour vous, mais il n’en est pas de même pour beaucoup d’autres personnes. Il va donc falloir trouver un lieu dans lequel vous pourrez être au calme sans vous préoccuper du regard des passants … Sauf évidemment si cela vous est totalement indifférent.

En premier lieu il faut trouver un arbre en pleine terre de préférence en forêt. Pourquoi en forêt ? Tout simplement parce que la forêt est un lieu où la nature est Reine … et il existe un écosystème qui est moins soumis au contrôle de l’homme comme cela pourrait être le cas dans des parcs ou des jardins. Dans la forêt les arbres sont plus libres, moins espacé et vivent en communauté les uns à coté des autres. La terre y est plus fertile grâce à l’humus produit par leurs feuilles et la biodiversité à la base des troncs.

L’arbre devra être d’une taille suffisamment large pour pouvoir apposer les deux mains écartées directement sur l’écorce. Il est donc préférable qu’il soit dénué de lierre ou de plantes grimpantes … et qu’il soit en bonne santé.

Il faut que l’arbre vous plaise … Sa forme, son essence, sa taille, l’aspect de son écorce, le déploiement de ses branches, son feuillage … Bref il faut presque un coup de foudre, même si pour un arbre ce n’est particulièrement approprié 🙂

Lorsque vous avez trouvé l’arbre parfait, et au bon emplacement, il va falloir se mettre en condition pour se connecter avec lui.

2. Savoir lâcher-prise

Se connecter à un arbre nécessite d’abord d’harmoniser notre vibration intérieure. Cela implique de mettre en cohérence nos trois centres énergétiques qui sont le Corps, l’Âme et l’Esprit.

Notre centre énergétique du Corps se situe au niveau de l’abdomen, celui de l’Âme au niveau du thorax et l’Esprit au niveau du cortex au milieu du front. Nous pouvons les harmoniser et les connecter successivement par un mécanisme ascendant et descendant de respiration détaillé dans l’article Respiration pour dynamiter le stress. Le principe est d’inspirer par le nez en faisant glisser le souffle de l’abdomen, au thorax puis au cortex. L’on garde la respiration aussi longtemps que l’on peut pour ensuite expirer par la bouche en faisant descendre le souffle du cortex vers le thorax, puis vers l’abdomen.

Avec cette respiration nous alignons nos 3 centres énergétiques et harmonisons notre fréquence vibratoire … En continuant ce va et vient respiratoire une dizaine de fois, un lâcher-prise se mettra en place et c’est à partir de ce moment nous pouvons rencontrer l’arbre.

3. Rencontrer l’arbre

Maintenant que notre Esprit est prêt à vivre l’instant présent, il est temps de se présenter à l’arbre … Il faut demander si nous pouvons nous connecter à lui puisque nous l’avons choisi … Mais attention il est très probable que ce soit lui qui nous a choisi à l’insu de notre plein gré 😉

Debout et à quelque distance de l’arbre, observez attentivement ses racines, son tronc, ses branches et son feuillage. Demandez-lui l’autorisation de vous connecter à son énergie vibratoire … Intériorisez vos 5 sens et remerciez-le de vous accueillir.

La connexion à l’arbre se fait par un mouvement issu de la pratique de l’Aunkai. Ce mouvement s’appelle Tenchijin 天地⼈ et vous pouvez le découvrir dans l’article ” Esprit sain Corps sain ” – L’Aunkai . Ce mouvement permet de prendre une position similaire à un arbre et être connecté entre terre et ciel. Le mouvement se fait face à l’arbre d’une distance équivalente à la longueur de vos bras.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  L'Amour ... source de notre énergie divine !

Effectuez un premier mouvement Tenchijin 天地⼈ complet. Prenez une grande respiration et répétez le mouvement … mais cette fois, arrêtez le mouvement lorsque vos bras sont tendus devant vous et apposez vos mains sur le troncActivez vos 5 sens et particulièrement le toucher sur l’écorce.

Vous êtes maintenant prêt à vivre la connexion avec l’arbre.

sylvothérapie et se connecter à un arbre

4. Intérioriser la connexion

Les pieds bien ancrés dans le sol, les mains posées sur le tronc, par un mouvement respiratoire ascendant et descendant, nous allons harmoniser notre vibration intérieure avec celle de l’arbre.

En reprenant la respiration pour lâcher-prise, nous allons respirer de l’abdomen, vers le thorax et jusqu’au cortex. Retenez votre respiration lorsqu’elle atteint votre front jusqu’à ce que vous devrez la relâcher. Pendant ce moment d’apnée, recherchez à ressentir la vibration de l’arbre … Intériorisez votre ressenti en écoutant votre corps par vos 5 sens … Puis expirez lentement en faisant redescendre votre souffle du cortex, vers le thorax, vers l’abdomen et puis jusqu’au bout de vos pieds, comme si vous preniez racine

Faites ce mouvement de respiration 3 fois de suite … ensuite continuez avec une respiration ascendante et descendante calmement et en pleine conscience … Prenez le temps qu’il faut pour ressentir votre connexion avec l’arbre … Activez vos 5 sens et profitez de l’harmonie de votre vibration intérieure.

Intérioriser la fréquence vibratoire

Lorsque vous vous sentirez prêt, détachez vos mains de l’arbre et reprenez la posture de base du Tenchijin 天地⼈ .

5. Reprendre son chemin

Pour clôturer l’exercice effectuez le mouvement Tenchijin 天地⼈ … Remerciez l’arbre en regardant ses feuilles, ses branches, son tronc et ses racines … Faites un signe propre à vous pour le saluer et reprenez le cours de votre promenade, de votre journée, chargé d’une énergie nouvelle et bienfaisante.

Vous voila rechargé, ré-énergisé, ressourcé par la vibration de la Nature … la vibration de la conscience primordiale qui relie tous les atomes de l’Univers entre eux …

Par cet exercice de sylvothérapie pour se connecter à un arbre, nous rejoignons le macrocosme de la vie. Cela nous permet de manifester l’unicité de notre dimension humaine en pleine harmonie avec le monde minéral et végétal.

L’arbre, c’est un peu notre symbole. Planté sur Terre, il tente de s’élever vers la lumière. Il cherche un passage, il cherche à comprendre, il cherche la posture la plus avantageuse. Je me sens un peu dans la même poursuite, dans la même quête.

Marc-Aurèle Fortin
sylvothérapie et les arbres

Et vous ?

Comment vous connectez-vous à la nature ? Comment vous ré-énergisez-vous ? Seriez-vos intéressé pour être accompagné dans la découverte de la sylvothérapie et se connecter à un arbre ?

Merci de m’avoir lu jusqu’à la fin, 

Eric Zen & Relax

… Dites-moi ce que vous pensez de cet article dans les commentaires … si vous avez pris du plaisir à me lire, partagez sur les réseaux et surtout … soyez ::Zen & Relax:: lors de vos introspections.

À bientôt …

Prenez soin de vous … et abonnez-vous pour retrouver une nouvelle publication chaque samedi matin dès le lever du jour dans le sud de la Bourgogne. 

*Je vous invite également à lire mes publications “Petit manuel d’aide à l’éveil de Soi”, “Coloriages pour adulte Zen“, “La fulgurance du Verbe“, “Primalux: Petit recueil de lumière quotidienne

Crédit photo www.unsplash.com

Si vous avez aimez l'article, vous êtes libre de partager ! :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 2
  •  
  •  
    2
    Partages
  •  
  •   
  •  
  •  
  •   
  •  
  •   
  •  
  •  

10 réflexions sur « Sylvothérapie et se connecter à un arbre »

  1. J’adore les arbres 🙂 !
    Et j’adore les arbres du seigneur des anneaux où ils parlent, marchent et échangent à leur rythme.
    Cela est tellement vrai pour moi, 😉 !
    Merci pour ce bel article!

  2. J’ai toujours eu une fascination pour les arbres. Je ne sais pas pourquoi, mais je garde un très bon souvenir des marronniers qui se trouvaient dans la cour de récréation de mon école primaire. Aujourd’hui, nous avons la chance d’avoir des personnes comme vous, Éric, pour nous enseigner le monde des arbres. Merci pour cet article.

  3. Il n’y a qu’à faire une promenade en forêt pour ressentir à quel point les arbres peuvent nous transmettre leur énergie. Outre le calme et la relaxation ils transmettent bien plus ! Merci pour cet article, Eric

  4. Je ne connaissais pas ce terme, et pourtant je suis en accord avec toutes les idées évoquées. Je me connecte beaucoup à la nature, encore plus depuis que j’habite dans le Morvan. J’utilise les fleurs, les plantes, le bois, de manière presque quotidienne. cela fait partie de ma spiritualité et de ma pratique.

    • Je suis heureux que cet article t’ai plu. La Nature est une source incomparable d’énergie et de connexion à notre conscience globale dans laquelle je puise régulièrement comme toi 😉 Bienvenue sur le blog et a plaisir de t’accueillir à nouveau 😉

  5. Merci pour cet article. J’ai lu récemment une femme dire que lorsqu’elle regarde la cime des arbres, les problèmes sur le terrain lui semblent insignifiants. La nature me charge et me motive, elle est parfois ma muse. Là, je me sens calme et détendue. Je l’aime, je l’adore . Et les arbres sont l’air que nous respirons, à la fois métaphoriquement et littéralement pour moi !

    • Merci pour ton commentaire et je rejoint parfaitement le fait que regarder la file des arbres nous élève … les arbres sont magiques et tellement plein de sérénité, d’ancrage que le reste importe peu 😉

  6. Magnifique, beaucoup de sens derrière ce message ! Je connaissais la sylviculture de part mon prénom qui veut dire petit habitant de la forêt :). La sylvothérapie est une découverte !
    L’arbre avec ses racines pourrait faire penser à l’origine de la vie. Touché dans ton écrit par la notion de respect pour ces êtres sans qui nous aurions du mal à respirer.
    Un grand merci !

Laisser un commentaire